Apocalyptica RPG

Apocalyptica RPG est un forum de jeu de rôle basé sur un univers de science fiction futuriste et sur celui de Leiji Matsumoto.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour la liberté!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trax Baxton

avatar

Masculin Messages : 30
Localisation : Arcadia
Emploi/loisirs : canonnier / pilote

MessageSujet: Pour la liberté!   Mer 6 Oct - 21:33

Spoiler:
 

Découvrir une plage de sable fin et une mer calme en plein coeur de l'espace, voilà qui aurait pu sembler incarner un vaste prodige naturel auquel personne ne pouvait croire et pourtant, voilà un des aspects que le refuge secret d'Albator offrait à ses équipiers...

Après mon tour de garde, je pus enfin descendre et découvrir cet oasis de beauté, chose que je n'avais pu vérifier sur Terre, caché dans les méandres malodorants des souterrains urbains. Le sable était d'un blanc étincelant, mes verres polarisés me protégeait de la luminosité ambiante, la chaleur douce et agréable acheva de me mettre à l'aise. Seuls manquaient à ce tableau idyllique, la faune et la flore mais cela je ne les avait jamais connus.

Certains membres d'équipage s'ébattaient dans l'eau, faisait la course dans le sable, jouait au ballon ou aux cartes, bref, même si l'Atlantis est un vaisseau unique, nous avions tous besoin de sentir la terre ferme sous nos pieds, cet attachement viscéral nous rendaient d'autant plus déterminés à vaincre la Confédération car nous ne voulions qu'une chose, retrouver un foyer et y vivre en paix.

J' ôtai mes bottes, mes chaussettes et cheminait pendant de longues minutes, loin des docks, parallèllement au rivage. L'eau me fit un bien fou, caressant mes pieds et m' offrant un bref oubli de ma localisation présente jusqu'à ce que je perçoive une autre présence...Je levai le regard et vit Nausicaa qui s'approchait puis elle se pencha pour ramasser un livre qu'elle avait oublié
!

- Hello Nausicaa ! Cet endroit nous rend distrait apparemment ! Tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Sam 9 Oct - 14:06

Le Capitaine... Il ne m'accorda aucun regard, aucune autre parole. Je me sentais vide. Après lui avoir parlé une dernière fois, il s'était détourné en acquiesçant. Aucun mot, aucune parole. Un grand vide. Il s'était détourné pour aller à la rencontre du Commandant Hayes. Quand à moi, je m'étais excusé et j'avais donné comme excuse mon livre à aller rechercher sur la plage. Juste pour avoir le temps de faire le point et de me ressaisir. Il y a encore une heure j'étais Lieutenant en Second du célèbre et courageux Capitaine Harlock, un pirate de l'espace que j'admirais et aimais. Seulement, je venais d'être promue Capitaine de l'Ombre de la Mort. Les secondes, et les minutes passaient inexorablement, mais je n'arrivais toujours pas à me faire à l'idée que je quittais le vaisseau qui m'avait accueillie pour un autre où je n'avais jamais mis les pieds. Cela dit le pire était encore à venir. Pour rejoindre l'Ombre de La Mort, je devais monter à bord de l'Arcania du Commandant Hayes. J'avais juste eu l'occasion de lui parler quelques minutes mais son rire, pourtant dénuée de moquerie m'avait touché dans mon amour propre et l'idée que son vaisseau était infesté de Sylvidre me donnait envie de vomir. La paix avait beau être revenue depuis quelques temps, je n'avais pas changé d'avais sur ces créatures venues de l'espace et qui passait pour des femmes. Mais, il fallait que j'arrête de me voiler la face, ce qui m'attristait était de quitter l'Arcadia et Harlock. Pourtant être promu, Capitaine, était un véritable bond dans la hiérarchie. Une opportunité que l'on n'avait pas tout les jours. Pourtant, j'aurais échangé ma place avec n'importe qui. Pourtant je devais continuer d'avancer, j'allais donc embarquer sur le vaisseau d'Hayes et je rejoindrai l'Ombre de la Mort. C'était mon destin et de toute façon Harlock m'avait bien fait comprendre que pour la bataille à venir je serrais complètement inutile. Cette prise de conscience m'affligea un coup au moral. Et, si je refusais d'embarquer ce qui avait été ma première réaction : Un NON catégorique, le balafré m'a promis qu'il m'y enverrait de force. Je ne sais pas ce qui motivait cette décision. Tenait-il réellement à me confier le commandement du vaisseau qui renfermait tant de souvenir à ses yeux ? Pourquoi cette *prise de fonction* ne pouvait-elle pas attendre ? Tant de questions qui restaient sans réponses. Je levais les yeux et je vis que j'étais arrivée sur la plage, à ma plus grande surprise. Je repérai l'endroit où j'avais laissé mon livre et je me dépêchais de le ramasser. Harlock et Hayes n'allaient pas attendre mon retour indéfiniment. J'en profitais pour regarder la mer bleue azur où je m'étais baignée avec mon capitaine il y a peu de temps. Cette mer que je ne reverrai sans doute pas avant longtemps. Mes doigts se crispèrent sur la tranche du livre. Je devais être forte. Je devais lui montrer que j'en étais capable.

- Hello Nausicaa ! Cet endroit nous rend distrait apparemment ! Tout va bien ?

Je me retournais, en sursautant, tiré de mes pensées peu joyeuses par Trax, le canonnier de l'Arcadia. Nous nous entendions bien, et j'eus un nouveau pincement au cœur en pensant à toutes les personnes que je laissais derrière moi. Qui allait occuper mon post maintenant ? Cette question semblait peut-être dérisoire, mais je ne pu m'empêcher d'y songer. J'essayais de lui adresser un sourire chaleureux mais le cœur n'y était pas. J'époussetais mon livre et les yeux dans le vague j’essayais de prendre un air détaché. Mais je pensais bien que Trax me connaissait trop bien pour se laisser berner.

- Bonjour Trax, pour le moment ça va. Il y a des hauts et des bas, les jours vont et ne se ressemblent pas. Je ne pense pas que ce soit cet endroit qui me rend distraite, répondis-je laconique.

Je rejetais une mèche rebelle qui me tombait dans les yeux et je me concentrais sur mon interlocuteur, en réalisant que c’était surement la dernière fois que j’aurais l’occasion de lui parler avant longtemps.

- As-tu entendu parler de l’arrivée du Commandant Hayes ? Il doit déjà être en train de discuter avec le Capitaine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trax Baxton

avatar

Masculin Messages : 30
Localisation : Arcadia
Emploi/loisirs : canonnier / pilote

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Sam 9 Oct - 21:18

- Bonjour Trax, pour le moment ça va. Il y a des hauts et des bas, les jours vont et ne se ressemblent pas. Je ne pense pas que ce soit cet endroit qui me rend distraite

Après une pause de quelques secondes, elle enchaîna :

- As-tu entendu parler de l’arrivée du Commandant Hayes ? Il doit déjà être en train de discuter avec le Capitaine…

- Je ne le connais pas, pour le moment, c'est juste un nom et un grade mais je soupçonne que sa présence ici, dans ce lieu consacré à la liberté, pour un officier de l'Armée Républicaine, c'est ça ? Doit signifier beaucoup, je suis quasiment sûr que cela va entraîner des bouleversements dans nos vies...J'aimerais bien voir si leurs batteries ou entraînement valent les nôtres !

Ajoutant un peu plus gravement :


- Si on doit se battre avec eux contre les Confédérés, je veux savoir si les Républicains seront à la hauteur.

Trax sourit légèrement pour détendre l'atmosphère : - J'aime connaître ce que vaut le compagnon d'armes qui se bat à mes côtés, cela me rassure et celui-ci sait aussi que je suis aussi déterminé que lui à vaincre, pas toi ?

J'aimerais bien vérifier ça...Si on commençait ensemble ? Je te propose d'abord de prendre un petit en-cas avec ces belles noix de coco et une fois, vide, faisons un petit concours d'adresse ! Ca va nous dérouiller et entretenir nos reflexes !
- Attention, je suis très mauvais perdant ! (rires)

Trax fit virevolter adroitement son cosmogun, vérifia s'il était chargé mais il n'engagea aucune cartouche dans la chambre de tir et laissa la sécurité enclenchée. Il l'avait reçu après ses premières escarmouches, c'était il y a encore si peu de temps ! Il n'attendait qu'un mot de Nausicaa, après tout, c'était elle la plus gradée !

*Allez, jolie Nausicaa, dis-moi, oui !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syldrun Hayes
Admin
avatar

Masculin Messages : 71
Date de naissance : 24/12/1786
Age : 230
Emploi/loisirs : Commandant du RBS Arcania

Caractéristiques
Initiative:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Sam 9 Oct - 22:11

Syldrun poursuivit sa course un sourire aux lèvres en apercevant du coin de l'oeil la petite fille derrière lui. A mesure qu'il s'approchait, les traits des silhouettes se faisaient plus clairs. Finalement, il parvint à distinguer la svelte silhouette de Nausicaa et un homme à ses côtés qui tenait ses bottes à la main. Il faisait tourner son pistolet dans son autre membre libre. Le commandant se demandait s'il devait intervenir. Le bras de l'officier se raidit. Tout son corps s'immobilisa en une fraction de secondes. Son front se plissa et ses yeux sondèrent les alentours. Il sentit le regard interrogateur de sa "protégée" mais ne s'en soucia pas.

N'écoutant que son instinct, le commandant sortit le pisto-laser qui reposait dans un holster attaché à sa ceinture. Il désactiva la sécurité et ajusta la charge à une puissance faible mais assez puissante pour paralyser temporairement un être humain. Il peina à sortir ses bottes du sable et après un léger effort, il se rua en avant en prenant soin de ne pas trop appuyer sur ses jambes et d'avoir un temps de contact entre le sable et les semelles de ses bottes pour ne pas s'enfoncer. Après un début pour le moins difficile, il commença à acquérir une certaine technique. Son coeur battait à la chamade, les effets de son âge se faisait quand même un peu sentir.

Il s'apprêtait à hurler mais il surprit des bribes de conversation :

"... faisons un petit concours d'adresse ! Ca va nous dérouiller et entretenir nos reflexes !"

Le commandant ralentit sa course petit à petit. De la sueur perlait sur son front, sa poitrine se soulevait rapidement. Il haletait légèrement et dût se reposer quelques instants pour reprendre son souffle, les mains sur les hanches. Il se sentait ridicule mais bon... ce n'était pas la première fois après tout. Combien de fois par zèle, il s'était mis dans des situations déroutantes? Trois ou quatre fois peut être... Il sentait le regard amusé de la jeune fille derrière lui. Mais les deux rebelles qui étaient devant lui, car il s'agissait sûrement d'un rebelle vu sa façon de manier le cosmogun, ne l'avaient pas encore remarqué malgré sa course maladroite.

Il reprit contenance et se contenta de marcher d'un pas décidé. Arrivé à portée de voix, il cria d'un ton jovial :

"Votre concours attendra matelot."


Syldrun salua d'un signe de tête Nausicaa et sentit la tension monter. Puis il se tourna vers le marin et le détailla de la tête aux pieds. C'était un grand gaillard à la peau hâlée et au corps mince. Son visage était dur et ses yeux d'un noir profond semblaient ressembler à deux immenses puits de néant... insondables. Après une courte pause et en soutenant le regard des deux marins, le commandant déclara :

"Je suis le commandant Hayes de la République Corporatiste du Synox. Je vous dois des excuses Nausicaa en ce qui concerne l'hilarité de mon équipage lors de votre appel. Ils ne vous prenaient pas au sérieux mais je vous prie de croire que nous sommes tous décidés à vous aider."

Il se tourna ensuite vers Trax et lança d'un enjoué :

"Malgré mon âge avancé, je pense que je suis capable de me battre encore un peu. Vu que Harlock n'est pas encore là... que diriez-vous d'un duel d'escrime? Êtes-vous bretteur matelot?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypticarpg.forumactif.org
Trax Baxton

avatar

Masculin Messages : 30
Localisation : Arcadia
Emploi/loisirs : canonnier / pilote

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Dim 10 Oct - 0:41

Trax vit dans son champ périphérique, une ombre, grande, arrivant au pas de course. Il fut très tenté de tirer une salve de semonce aux pieds de l'inconnu mais il se rappella en une fraction de seconde où il se trouvait et il ne pouvait y avoir d'ennemi ici.

Regardant attentivement l'homme, celui-ci devait avoir entre 10 et 15 ans de plus que lui, de la prestance et de l'aplomb qui l'interpella et se présenta :


- Je suis le commandant Hayes de la République Corporatiste du Synox. Je vous dois des excuses Nausicaa en ce qui concerne l'hilarité de mon équipage lors de votre appel. Ils ne vous prenaient pas au sérieux mais je vous prie de croire que nous sommes tous décidés à vous aider.

- Malgré mon âge avancé, je pense que je suis capable de me battre encore un peu. Vu que Harlock n'est pas encore là... que diriez-vous d'un duel d'escrime? Êtes-vous bretteur matelot?"

Son front commençait à perler sous l'effet du soleil artificiel et de la course qu'il fit, Trax rangea son cosmogun et répondit à l'inconnu :

- Non, Commandant mais je ne demande qu'a apprendre, cela peut me sauver la vie...un jour ! Si vous pouvez me fournir une épée-laser, je serais heureux de pouvoir échanger quelques passes d'armes ! Trax devina que l'inconnu aimait aussi les défis et celui-ci avait été très subtil car il avait apparemment choisi une arme qu'il connaissait mais il ne savait pas que Trax était capable d'apprendre et ce, très vite.

On aurait rapidement un aperçu de la confrontation entre l'expérience et l'apprentissage sur le tas.
L'un des hommes d'équipage s'approcha et lui tendit une épée-laser, bientôt d'autres membres de l'Atlantis arrivèrent et commencèrent à prendre des paris, trouvant là une bonne occasion de se distraire :


- 2/1 pour Trax !
- 3/1 pour le Commandant Hayes !
- Je te signale que tu me dois encore un paquet de fric de ton dernier pari...perdu !
- C'est pas vrai, tu mens !
- C'est ce qu'on va voir !

Les deux forbans commencèrent à se battre comme des chiffonniers et furent chassés par leurs camarades, trouvant dans ce duel improvisé, une occasion de faire monter leur adrénaline et pendant que la tension montait, les enjeux aussi.

Trax salua son adversaire de la garde puis se mit en position. Il respira un grand coup, plus rien n'existait autour de lui, seul avec son challenger. Il le regardait dans les yeux prêt à sentir où le premier coup allait porter, bien que cela n'était pas un combat mortel, Trax prit la chose très au sérieux.

C'était comme un ballet, il sentirait le rythme, prendrait le pouls de l'action puis y adapterait son style, sa fougue pour trouver la faille et là, il effleurerait l'épiderme du Commandant, signalant la fin du combat mais tout restait encore à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Dim 10 Oct - 14:16

Nausicaa écoutait patiemment Trax lui parler des *enchainements et des batteries*, elle, se doutait bien que les confédérés républicains savaient se battre. Seulement elle n'en avait rien à faire. Elle repoussa d'un geste de la main le duel que lui proposait Trax. Elle n'avait pas la tête à ça, et manger lui donnait la nausée. Au moment précis où elle allait justifier son geste elle aperçu un homme suivit d'une gamine, courir vers eux. La main sur son pistolet. Elle arbora une mine étonnée lorsqu'elle reconnue le Commandant Hayes. Il pila devant eux à quelques mètres. Nausicaa comprit qu'à sa mine il devait avoir cru qu'elle était en train de se faire agresser par un malotru. Que croyait-il qu'elle était incapable de se défendre toute seule ? Elle fronça les sourcils, mécontente. Elle le salua d'un signe sec de la tête et la tension qui se dégageait d'elle était presque palpable. Elle s'intéressa à l'adolescente qui était derrière l'homme. Qui était-elle, une confédérée ? ... Sa fille ? Une gamine qu'il avait ramassée en chemin ? Elle la détailla. Elle paraissait plutôt mure pour son âge. Espiègle et intrépide sans aucun doute. Son peu de ressemblance avec Hayes enlevait la possibilité que ce soit sa fille. Celle-ci avait l'air indépendante et sure d’elle. Nausicaa s'apprêtait à la saluer lorsque Hayes prit la parole et dit que le *concours d'adresse* devrait attendre. Elle haussa les épaules, de toute façon elle aurait refusé. Le Commandant se tourna vers elle et ajouta d'un ton solennel : *Je suis le commandant Hayes de la République Corporatiste du Synox. Je vous dois des excuses Nausicaa en ce qui concerne l'hilarité de mon équipage lors de votre appel. Ils ne vous prenaient pas au sérieux mais je vous prie de croire que nous sommes tous décidés à vous aider. * Elle ne répondit pas et se contenta d'acquiescer, l'équipage en question elle le retenait... Elle n’était d’ordinaire que peu rancunière, mais elle n’avait pas aimé la façon dont ils lui avaient rit au nez. L’essentiel étant que le Commandant Hayes acceptait d’aider Harlock. Elle décida de tourner la page. Cependant après que les deux hommes se soit présenté, il proposa à Trax un duel. Nausicaa trouva cela mal venu de sa part, alors qu'il y a trente secondes, il avait dit qu'il fallait reporter le duel que Trax lui proposait. Elle croisa les bras, préférant observé. D'autres membres de l'équipage s'était approché et pariait sur le gagnant. Elle s'éloigna quelques secondes et se tourna vers la jeune fille.

- Enchanté je m'appelle Nausicaa, officier à bord de l'Arcadia. A qui ais-je l’honneur ?

Bon, les informations étaient erronées... Etant donné qu’elle venait d’être affectée à l’équipage du Commandant Hayes. D’ailleurs elle se demanda si celui-ci était au courant de sa mutation à bord de son vaisseau jusqu’à ce qu’elle regagne l’ombre de la mort. De toute façon il serait au courant assez tôt et avec un peu de chance, il dirait à Harlock qu’il n’avait pas de place pour elle… Enfin on pouvait toujours espérer. Elle se retourna et vit que le combat entre Hayes et Trax avait donné certaines idées et les membres de l’équipage de l’Arcadia se battaient entre eux. Ce qui eut l dont d’exaspérer Nausicaa. Elle s’exprima d’une voix assez forte, histoire de se faire entendre.

- Je ne pense pas que ce soit le moment de se battre. Ce n’est pas dans l’ordre des priorités du jour.

Le ton qu’elle avait employé était suffisamment persuasif pour que l’équipage se calme immédiatement. Elle n'était pas d'humeur, depuis l'annonce du Capitaine tout à l'heure. Certains durent le percevoir car ils la regardèrent avec des mines penaudes.

- Commandant Hayes, je suis heureuse de l'aide que vous nous accordez et ne vous inquiétez pas pour ce petit... Incident.

Le sourire de Nausicaa s'était transformé en grimace sur ses derneirs mots. Elle avait fait un grand effort pour tourner la page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trax Baxton

avatar

Masculin Messages : 30
Localisation : Arcadia
Emploi/loisirs : canonnier / pilote

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Dim 10 Oct - 20:55

L'idée du concours puis du duel n'avait pas eu l'effet escompté, au contraire et Nausicaa le manifesta verbalement :

- Je ne pense pas que ce soit le moment de se battre. Ce n’est pas dans l’ordre des priorités du jour.

Le ton de sa voix, empreint d'une autorité nouvelle, fit radicalement baisser d'un cran l'enthousiasme de l'équipage qui, bon gré, mal gré dut s'éloigner. Certains y avait vu une occasion de tirer-au-flanc, les autres, une opportunité de gain et Trax, une façon comme une autre de faire connaissance ! Bref...Tout tomba à l'eau ! Sagement il remit l'épée-laser au co-équipier qui lui avait prêté l'arme et s'inclina vers Nausicaa et le Commandant : - Ce sera pour une autre fois, Commandant !

Il se tourna vers Nausicaa, qui avait parlé de "priorités" puis d'un ton neutre, il lui dit :
- Quelles sont les priorités, Madame ?

Cette réplique suscita quelques sifflets d'admiration et de réprobation de la part des rebelles, c'était un langage trop soutenu pour eux, la plupart se moquèrent gentiment de Trax, y voyant là une marque de déférence, nous mimant par une révérence moqueuse.

En tant qu'officier en second, elle avait des raisons que les subalternes pouvaient ignorer et jusqu'à nouvel ordre, Trax en faisait partie. Les doigts du canonnier étaient parcourus d'un fourmillement, il avait fortement envie de voir ce dont le Commandant était capable ! Peut-être savait-il aussi bien tenir l'alcool que de commander un vaisseau ? Trax eut une idée qu'il le fit sourire, il le défierait au tir de précision, une fois prochaine mais pour l'instant, il fallait juste obéïr et se tenir coi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syldrun Hayes
Admin
avatar

Masculin Messages : 71
Date de naissance : 24/12/1786
Age : 230
Emploi/loisirs : Commandant du RBS Arcania

Caractéristiques
Initiative:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Dim 10 Oct - 21:52

Syldrun qui fut enchanté tout d'abord en voyant le matelot se saisir d'une épée laser, dégaina à son tour son sabre énergétique en prenant soin de désactiver le champ énergétique qui pouvait trancher tout type de métal. Il salua son nouvel adversaire avec courtoisie et se mit en garde, la main gauche dans le dos. Son enthousiasme fut balayé par les propos de Nausicaa. Le commandant la fusilla du regard un instant. Il y sentait ici comme un défi... qui avait le plus d'autorité? Hayes ne se prêta pas à ce jeu puéril et rengaina avec nonchalance son sabre. Il haussa les épaules et distingua la grimace sur le visage de la jeune femme lorsqu'elle prononça ses derniers mots. Le commandant afficha un air de déception :

"Je suis peut être un commandant mais je reste un soldat. En tant que tel, rien de mieux qu'une petite passe d'armes pour se dérouiller les articulations. L'escrime est un sport noble et peu nombreux sont les bons bretteurs. Ne vous forgez pas trop vite une opinion de moi Nausicaa, vous me connaissez peu mais je vous connais bien plus que vous ne pourriez le croire. Je sais ce qui vous chagrine. Harlock m'en a déjà fait part."

Il marqua une courte pause et hésita à dire la suite... Etait-ce le moment de parler du changement de poste de Nausicaa devant ses camarades? Lorsqu'il vit Félicia du coin de l'oeil, son officier en second qui se tenait pas loin de la scène, assise sur un rocher, hocher la tête, il continua :

"J'ai plaidé votre cause mais le capitaine Harlock a tout à fait conscience de son acte. Sachez qu'il est chagriné par la décision qu'il a due prendre. On ne se sépare de son second que lorsque la mort rattrape l'une des deux personnes, ou lorsque la conjoncture des évènements nécessite la présence d'un nouveau capitaine. Votre passage sur le RBS Arcania sera bref. Ne vous en faites pas, si nous vous insupportons, nous ferons en sorte que votre souffrance soit le plus bref possible en remplissant notre mission rapidement."

Une fois sa tirade terminée, il fixa le matelot qu'il avait défié quelques instants auparavant. Puis tous les membres d'équipage de l'Arcadia. Une vingtaine de paires d'yeux s'étaient figés sur lui, le sondant de toute part. D'un regard dur et sévère, il balaya l'assistance du regard en fronçant les sourcils. Hmpff... il n'aurait peut être pas dû en parler maintenant mais c'était fait maintenant. Sa conseillère et son second ne se trompaient que rarement. Le silence commença à se faire très pesant et lourd. On aurait dit qu'une chape de plomb entourait la scène et que le temps s'était arrêté. Syldrun avait l'impression que le regard de Nausicaa lui lançait des éclairs. Ses yeux s'arrêtèrent sur la jeune femme et son regard se fit plus intense que jamais. Il se contenta de bâtir une muraille empêchant l'accès à sa conscience mentalement et de fixer la jeune capitaine en second.

A croire que quoi qu'il fasse, Syldrun Hayes allait devoir livrer un duel. Impression ou réalité?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypticarpg.forumactif.org
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Sam 16 Oct - 18:41

Nausicaa avait bien remarquée que son intervention avait jetté un froid. Mais elle garda un visage parfaitement impassible. Elle ne voulait pas jouer au jeu de *qui a le plus d'autorité.* Elle voulait seulement que l'équipage se concentre pour une fois sur la tâche qu'ils avaient à accomplir. Ce n'était pas plus compliquer que cela. Elle avait été un peu sêche, elle ne le niait pas, mais une bataille s'annoncait et les maitres machinistes étaient en train de parier sur le vainqueur du duel. Biensure la lieutenant en second n'était pas contre une pose pour boire un verre ou s'amuser. Mais il y a un temps pour tout. Si elle ne se trompait pas c'était Alfred qui était en tain d'installer la machine avec le contremaitre. Deux ou trois bras en plus ne serait surement pas de refus pour celui-ci. Et elle se fichait complètement de ce que pensait les autres. D'ailleurs Trax s'adressa à elle en lui demanda ce qu'était les prorités justement. Elle souria et dit d'un ton tout aussi innocent et radoucit.

- Je crois qu'il n'y a pas beaucoup de monde en train de réviser les canons de l'Arcadia, n'est-ce-pas ? J'en viens et il n'y avait personne dans la salle. Un nouveau dispositif vient d'être installé.

Elle remarqua l'air de deception non feint du Commandant Hayes. Elle n'était pas particulièrement proche de lui, mais elle devait avouer qu'il n'avait pas l'air d'un mauvais bougre et que parfois il faut mettre son amour-propre dans sa poche et ne pas se contenter de donner des ordres. Elle savait maintenant ce qui lui restait à faire. Tout est nettement plus facile lorsqu'on accepte son destin. Nausicaa avait toujours cru que chaque être humain dans l'univers était une sorte de fil rouge qu'il suivait tout au long de sa vie. Le destin peut être modifié au gré des envies et des choix de l'individu, c'est ce qui s'appelle se prendre des courbes. Une vie droite et rectiligne n'est pas passionnante.

- Je suis peut être un commandant mais je reste un soldat. En tant que tel, rien de mieux qu'une petite passe d'armes pour se dérouiller les articulations. L'escrime est un sport noble et peu nombreux sont les bons bretteurs. Ne vous forgez pas trop vite une opinion de moi Nausicaa, vous me connaissez peu mais je vous connais bien plus que vous ne pourriez le croire. Je sais ce qui vous chagrine. Harlock m'en a déjà fait part.

la jeune femme haussa un sourcil interessé. Le Capitaine lui a déjà parlé de quoi ? Elle sentit des rougeurs lui monter aux joues. L'idée que l'on pouvait parler d'elle dans son dos la déroutait totalement. Elle avait une vague idée de ce qu'ils auraient pu se dire, mais elle n'avait pas vraiement envie de le savoir. Peut-être que finalement le sort de la jeune femme ne laissait pas le Capitaine si indifférent que cela. Ele jetta un coup d'oeil autour d'elle, les moussaillons de l'Atcadia lui jettaient des regards héberlués et un grondement commença à sortir des angs. Elle se retourna vers Hayes qui poursuivit sa tirade. Au moins maintenant tout le monde était au courant.

- J'ai plaidé votre cause mais le capitaine Harlock a tout à fait conscience de son acte. Sachez qu'il est chagriné par la décision qu'il a due prendre. On ne se sépare de son second que lorsque la mort rattrape l'une des deux personnes, ou lorsque la conjoncture des évènements nécessite la présence d'un nouveau capitaine. Votre passage sur le RBS Arcania sera bref. Ne vous en faites pas, si nous vous insupportons, nous ferons en sorte que votre souffrance soit le plus bref possible en remplissant notre mission rapidement.

Cette fois-ci, elle ouvrit les yeux de surprise. Ce Commandant savait toucher les gents par des mots qui sonnaient on ne peu plus juste. Nausicaa se dit qu'elle devrait peut-être revoir le jugement attif qu'elle s'était fait sur lui. elle reconnut aussi qu'elel avait quelques torts. Mais que voulez-vous, on ne se sépare pas facilement du vaisseau qui a bercé votre existence pendant de longues années. On ne se sépare pas de sa deuxième famille si vite. Elle se redressa et planta ses yeux dans ceux d'Hayes. Son attitude paraissait plus calme et posé. les mots du Commandant avait calmé ses peurs et ses angoisses. Elle se sentait plus sure d'elle. Elle s'inclina vers son ancien ennemi, qui n'en avait jamais vraiment été un, en signe de respect.

- Ne vous inquiètez pas, dit-elle en se redressant, Harlock sait ce qu'il fait. Je respecte son choix et je me dois de l'honorer. Vous tenez des paroles bien sage et je vous pris de bien vouloir m'excuser pour mon comportement. J'étais troublée mais aussi peinée de quitter l'équipage que je considère comme ma deuxième famille (Elle crut entendre quelques reniflements). L'Ombre de la Mort est un vaisseau d'exception et je suis fière de pouvoir être son Capitaine et je ferais de mon mieux pour vous aider. D'ailleurs je dois vous remercier de nous apporter votre soutiens. j'avoue ne pas avoir été très enchantée de faire partie du RBS Arcania, mais comme il n'y a que les sots qui ne changent pas d'avis je serais heureuse de me joindre à vous.

Elle souffla après sa tirade et pourtant, des larmes brillèrent dans ses yeux. Elle se tourna vers Trax et se passa les mains dans les cheveux. Nausicaa lui adressa un sourire d'excuse.

- J'été un peu dure, je te pris de m'en excuser.

Sur ce, elle se détourna et ses yeux se perdirent dans le bleu de l'océan.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trax Baxton

avatar

Masculin Messages : 30
Localisation : Arcadia
Emploi/loisirs : canonnier / pilote

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Lun 18 Oct - 23:03

La situation redevint plus calme, Nausicaa avait marqué cet espace de sa nouvelle autorité et ça n'était pas pour déplaire à Trax, elle définit les priorités, cela concernait la section "armement", un poste que le canonnier connaissait bien :

- Je crois qu'il n'y a pas beaucoup de monde en train de réviser les canons de l'Arcadia, n'est-ce-pas ? J'en viens et il n'y avait personne dans la salle. Un nouveau dispositif vient d'être installé.

Nausicaa lui présenta des excuses, cela le surprit un peu de la part d'un officier supérieur, c'était comme une onde de fraîcheur au milieu d'une fournaise :

- J'ai été un peu dure, je te prie de m'en excuser.

- Il n'y a rien à excuser, Nausi...pardon, Mon Commandant !

Trax attendit la suite des événements. D'après Nausicaa, de nouveaux dispositifs allaient devoir être montés sur les tourelles mais Trax ne prit pas l'initiative de partir sans en avoir reçu l'ordre. Bien que pirate, il respectait cette hiérarchie officieuse.

D'après ce qu'il avait entendu dire, Alfred avait récemment mis au point, un nouveau système de visée lié à la perception optique du tireur. En quelques mots, le tireur verrouillait un objectif visuellement et le système braquait instantanémment les batteries sur l'objectif sans entrer de coordonnées de tir ! Ce gain de temps de plusieurs secondes donnerait à l'Atlantis un avantage mortel !

Trax avait très envie de procéder à un test, qu'il soit factice ou réel...Il espérait que le capitaine procéderait à des simulations d'attaque ou qu'Alfred programmerait ces nouveaux cas de figure dans les simulateurs de combat, plus il aurait de pratique, plus il serait efficace en situation réelle !

Ici dans ce monde artificiel, ç'eût été trop dangereux d'utiliser les armes lourdes de l'Atlantis, au risque d'endommager l'environnement fragile, ce n'était pas pour rien qu'on l'appelait "l'Oasis" mais dès que l'occasion se présenterait, Trax demanderait au Capitaine Albator de se diriger vers les anneaux de Saturne où les cibles ne manqueraient pas. Mais pour l'instant, la seule sensation qu'il le touchait, c'était l'onde agréable venant mollement s'écraser sur la pente douce sablonneuse.


Dernière édition par Trax Baxton le Sam 30 Oct - 20:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlock

avatar

Masculin Messages : 29
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Arcadia

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Sam 23 Oct - 12:30

Spoiler:
 

"Et tu me dis donc que vous êtes entrés en guerre contre la Confédération? Une guerre ouverte?"

Harlock comprit que l'heure était grave. Lorsqu'il était arrivé, Syldrun Hayes l'avait accueilli à bras ouverts. Mais il avait également découvert l'attitude un plus décontractée de Nausicaa qui avait l'air beaucoup moins anxieuse. Il savait que son ami Hayes avait un don pour réconforter les gens et il allait sûrement lui demander ce qu'il avait dit à son second par curiosité. Le pirate sourit intérieurement à cette pensée : il était trop curieux! Lors de son arrivée sur la plage, il avait également découvert cette petite fille du nom de Aïda. Elle n'était pas bien grande mais avait un de ces caractères extrêmement épicé! Aussi épicé que les plats préparés par la cuisinière de l'Arcadia! Ce piquant et ce mordant lui plaisaient bien. Harlock ne doutait pas une seconde qu'elle allait lui demander de rejoindre son équipage. Il allait devoir y réfléchir bien entendu mais pour le moment, il avait d'autres priorités.

Soudainement, Syldrun lui fit signe de s'approcher. En haussant son unique sourcil visible, Harlock obtempéra et son camarade lui souffla une ou deux phrases à l'oreille. En reculant d'un pas, le capitaine contempla la jeune adolescente d'un regard nouveau. Un regard beaucoup plus intrigué. Les mots de Hayes résonnaient dans sa tête comme l'ocarina de Stellie alors qu'il était en danger de mort.

"Cette petite correspond à la description d'une espionne qui détiendrait des informations sur la Confédération d'après les renseignements de la République. Ce n'est pas une des nôtres mais nos propres espions m'ont fait savoir qu'elle faisait partie des survivants qui ont réussi à farfouiller dans les archives Confédérales sans se faire conduire au peloton."

Alors ainsi, cette petite était pleine de surprise. Il sentit les regards insistants de Nausicaa et de la concernée. Harlock croisa les bras et se contenta de dire en affichant un léger sourire :

"Aïda, comment as-tu fait pour atterrir sur l'Oasis?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aïda

avatar

Féminin Messages : 28
Emploi/loisirs : lycéenne

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Dim 24 Oct - 19:38

L'entrée en scène du grand capitaine Herlock , Hayes ce précipita sur le pirate il lui déclara le fait qu'on était maintenant en guerre contre la Confédération, la gamine avait décrocher depuis pas mal de temps de la conversation, au moment ou les deux avait commencer a ce battre.
Elle sortie de sa rêverie quand le capitaine parla .

Et tu me dis donc que vous êtes entrés en guerre contre la Confédération? Une guerre ouverte?

Il fixa 5 minute Nausicaä, puis après lançât une rapide analyse sur la petite chose qui ce tenait a l'écart de tous les yeux dans le vide. Il y avait un certain pétillant dans son regard , puis il ce désintéressa de la petite chose.
Puis Syldrun fit signe a Harlock , celui ci haussa son unique sourcille, Hayes lui chuchota quelque chose sur Aïda.

Elle le sentie... Si bien quelle fronça des sourcilles, le capitaine insistait du regard maintenant...
Alors elle leva les yeux au ciel.
Ici il ni avait ni nuages ni oiseaux, c'est bien normale après tous... Tous est artificiel ici.
Une phrase résonna dans sa tête.

Aïda, comment as-tu fait pour atterrir sur l'Oasis?

La jeune fille grimaça...

* Comment sait-il mon prénom , je l'ai dit à personne ici... Seule Mariko et Rose-noire le connaissait *

Aïda grogna ...

- Bha enfin voyons, comme tous le monde, par la grande porte...

Puis son regard noircie.

- Comment sais tu mon identité Harlock...

Elle fixa aussi Syldrun .

- Et Syldrun toi tas quoi derrière la tête ? Ha je vois, vous voulez que je vous dise mes renseignements sur la confédération ? On s'intéresse maintenant ? Si vous croyez que je vais vous les donnés comme ça, vous vous fourrez le doigt dans l'œil .

Elle lança un regard haineux a Hayes.

- Je cracherais le morceau quand je voudrais et surement pas a toi... Tu ma pris pour une imbécile, tu croyais que j'allais cracher le morceaux plus rapidement en présence d'Harlock, espèce d'encatané* ... Et puis vas falloir que l'on s'explique vous et moi...

Elle savait que sa tête était recherché mais....
Mais pas au nom de Aïda, parce que personne ne connait son identité.
Pour le courant des mortelles c'était Bulle.


* Encatané: Insulte en provençal qui litéralement traduit veux dire '' Efoiré '', c'est une exprèssion très très ancienne, encore utilisé au 21 éme siècle , mais aujourd'hui totalement oublier. Seule Aïda connait l'ancien langage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Lun 25 Oct - 14:12

Nausicaa regarda Trax partir du coin de l'oeil. Bon, elle admettait ne pas avoir été très juste sur ce coup là, mais ce qui avait été bien étrange c'est que lui avait paru enthousiasmé de procéder à ces vérifications et surtout els autres membres de l'équipage l'avaient suivi. Nausicaa avait eu un discret sourire en le voyant s'éloigner. Dieu, que l'équipage, sa famille en quelque sorte, allait lui manquer... Mais elle devait se faire une raison. Elle n'était plus la fragile jeune femme qui était entrée dans ce vaisseau il y a de cela quelques années, elle avait grandit moralement et avait beaucoup plus confiance en elle qu'à ses débuts en tant que lieutenant en second. Il n'empèche que l'annonce de tout à l'heure avait bousculé ses habitudes et ses certitudes et elle avait l'impression d'avoir fait un saut de quelques années en arrière. La même peur du futur, mais la même excitation aussi. La demoiselle balaya une mèche rebelle qui lui tombait dans les yeux. Le doute est une force, une vraie et belle force, il faut simplement veiller à ce qu'elle nous pousse toujours en avant. Et aujourd'hui Nausicaa avait eu l'iimpression d'avancer, malgré ses peurs et ses incertitudes. Elle prenait un nouvel essor, un nouvel envol. Libre.
Elle n'avait pas vu arriver Harlock tandis que son regard se perdait dans le vide, apparamment la conversation avait déjà été entamée entre les deux hommes. Elle ne pu s'empècher de jetter un coup d'oeil à son Capitaine. Lui n'avait pas daigné la regarder et elle ravala sa deception. Il faisait comme si rien ne s'était passé, comme si il ne l'avait jamais menacé de la mettre dehors, même si avec le recul, elle comprenait son geste. Il lui restait encore beaucoup à apprendre, en tant que Capitaine et en tant que femme aussi, car celui qui croit savoir n'apprend plus. Tiens à propos de Harlock n'avait-il pas dit qu'il lui offrirait quelque chose si elle acceptait ses nouvelles fonctions de Capitaine d el'Ombre de la Mort ? Elle se força à émerger de ses pensées histoire de suivre le fil de la conversation, même si elle connaissait mieux que personne le sujet.

-Et tu me dis donc que vous êtes entrés en guerre contre la Confédération? Une guerre ouverte?

Nausicaa approuva silencieusement, malheureusement oui, un ennemi de plus ou de moins.... le Capitaine se mettrait bien tout l'univers à dos pour sauver la Terre et Stellie. Alors une confédération ce n'est pas ça qui va l' arrêter, le ralentir peut-être. Mais l'empècher de sauver sa nièce, impossible. Comme on dit, impossible n'est pas Capitaine Harlock. Puis l'attention générale se reporta sur La jeune fille qui accompagnait le Commandant Hayes. Et ce fut avec surprise que Nausicaa entendit le Capitaine l'appeller Aida, celui-ci lui demanda aussi la façon dont elle était arriver sur l'oasis... Parcequ'elle y était venue seule ?! Personen d'autres que les Pirates et Emeraldas ne connaissait ce repaire... Aida pris la mouche et avoua être passé par la *grande porte*, ce qui ne plu pas à Nausicaa.

- Comment sais tu mon identité Harlock...

Ah, oui s'était une bonne question !

- Et Syldrun toi, t'as quoi derrière la tête ? Ha je vois, vous voulez que je vous dise mes renseignements sur la confédération ? On s'intéresse maintenant ? Si vous croyez que je vais vous les donnés comme ça, vous vous fourrez le doigt dans l'œil . Je cracherais le morceau quand je voudrais et surement pas a toi... Tu ma pris pour une imbécile, tu croyais que j'allais cracher le morceaux plus rapidement en présence d'Harlock, espèce d'encatané* ... Et puis vas falloir que l'on s'explique vous et moi...

Nausicaa ouvrit les yeux de surprise, cullotée la demoiselle ! Elle n'hésitait pas à insulter le Commandant Hayes qui ne l'avait pour le moment nullement aggréssée... Enfin, là Nausicaa pensa qu'elle était mal placé pour parler. Elle décida de réagir avant que Harlock et Hayes se mettent à deux pour l'étriper ou la lancer dans la mer artificielle, histoire de la calmer, parceque franchement les regards que lui lançaient les deux hommes n'étaient pas très chaleureux.

- Je te pris de te calmer, Aida. Tu n'as pas besoin de crier et d'insulter les gents pour te faire entendre. je ne sais pas si tu as réellement compris à qui tu t'adressais. Le Commandant Hayes du RBS Arcania et le Capitaine Harlock de l'Arcadia.

Nausicaa embraya avant que Aida puisse répliquer.

- Je ne sais pas quel renseignement tu détiens, dit-elle en se mettant à la hauteur de la jeune fille et en se radoucissant la voix, je ne sais pas non plus ce que tu as vécu et je ne te jugerai pas. Seulement ici, nous traversons les mers étoilés sous la bannière de la liberté et nul ici, ne te ferait avouer ces renseignements quelque soit leur importance. Chacun est libre de ses choix et de ses décisions. Je ne sais pas non plus ce que tu reproches à Hayes, mais quelqu'un m'a dit qu'il ne fallait pas juger trop vite les gents, des erreurs qu'il m'arrive moi-même de commettre... Alors si tu nous expliquais ce que tu as envie de dire calmement peut-être pourrions nous t'aider. Tu n'es pas là par hasard, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syldrun Hayes
Admin
avatar

Masculin Messages : 71
Date de naissance : 24/12/1786
Age : 230
Emploi/loisirs : Commandant du RBS Arcania

Caractéristiques
Initiative:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Lun 25 Oct - 20:59

Syldrun ne s'attendait pas à une telle réaction de la part de la petite. La joie qu'il avait éprouvée en retrouvant son vieil ami se volatilisa en l'espace d'une seconde. Oui, il connaissait l'identité de cette adolescente qu'il qualifia d'écervelée dans son sub-conscient. Les renseignements républicains avaient été extrêmement minutieux dans les recherches concernant l'identité des rescapés. Pendant de longs mois, la jeune fille avait été codifiée sous le nom de XX-5. Puis les quelques espions infiltrés en Terra découvrirent le nom de la jeune fille : Bulle. Bientôt, une frégate républicaine put intercepter un vaisseau sans pavillon qui abritait quelques rescapés. Les soldats de la République trouvèrent la petite dans un coin perdu du vaisseau et firent en sorte de lui soutirer des informations gentillement, informations qu'elle ne refusait pas de donner étant donné la haine qu'elle éprouvait envers la Confédération. Aïda... Oui, en effet, Syldrun avait entendu ce nom une seule fois. Pourquoi diable était-elle si effrontée?

Le commandant Hayes fixa intensément le regard d'Aïda qui ne dissimulait pas l'animosité... non pas l'animosité... la haine qu'elle éprouvait envers l'officier. Il encaissa sans broncher les insultes de la jeune fille en prenant soin de ravaler sa colère et de garder son sang froid, chose qu'il fit difficilement dans la mesure où le respect était une valeur extrêmement chère aux républicains. S'il avait écouté sa conscience, la gamine se serait retrouvée avec une claque d'une extrême violence bien qu'il répugnait à frapper les enfants. Syldrun ravala sa rancoeur difficilement et s'efforça de s'exprimer calmement. Harlock regardait la scène avec un sourire en coin. La réaction du commandant semblait l'amuser.

Alors qu'il s'apprêtait à reprendre la parole, une pensée lui parvint à l'esprit. Cette fille était elle digne de confiance? Nul ne savait comment elle avait pu réussir à entrer en SSX. Elle avouait haut et fort qu'elle disposait d'informations sur la Confédération ce qui pouvait lui coûter la vie. Mais mentir sur un tel sujet n'était guère plus judicieux, la Confédération l'aurait torturée et même l'Ecotopie n'aurait pas hésité à faire usage de telles méthodes pour disposer de ces précieuses informations. Non, elle détenait en effet des renseignements capitaux mais elle n'était pas très futée... La garder était-ce vraiment une bonne idée? D'autant plus que si elle devait rejoindre Harlock, le temps que Stellie soit sauvée, Aïda devait siéger temporairement à bord de l'Arcania...

Hayes écarquilla les yeux un instant en analysant les multitudes de possibles et de variables qui se présentaient à lui. Puis il reprit contenance et dit d'un ton qui ne cachait pas son animosité en posant une main sur l'épaule de Nausicaa :

"Laissez Nausicaa, c'est une gamine. Son besoin de revendications et ses caprices sont dues à une étape de transition vers l'acquisition d'une certaine maturité. Il y a dix ans, je vous aurais dit que contre les têtes fortes, il faudrait employer la manière forte. Je ne suis pas totalement blanc au sujet de sa répartie cinglante. Notre première rencontre sur la plage était pour le moins... musclée. Et j'ai été un peu rude avec elle."

Syldrun marqua une légère pause pour reprendre son souffle et dit d'un seul trait et d'un ton... plus menaçant en fixant Aïda d'un regard qui ne laissait aucun doute sur ce dont il pensait au sujet de la petite :

"Je comprends le sourire amusé de Harlock. Dans quelques heures nous partirons pour la Terre et durant cet affrontement, tu devras rester à bord du RBS Arcania ou sur l'un des croiseurs d'escorte. J'aurai donc l'occasion de t'inculquer le respect."

Puis il détourna le regard d'Aïda et fixa Harlock, Nausicaa et le matelot qu'il appréciait, qui venait d'arriver, d'un air grave :

"Alors que nous sommes en train de parler, huit vaisseaux armés de la République et deux cargos de transport "de ressources" sont actuellement en orbite autour de SSX tout en ayant activé leurs systèmes de camouflage afin de ne pas révéler la position de la station. Il est temps pour Arcadia de reprendre les mers étoilées mon ami. Nausicaa, connais-tu le plan de Harlock?"




Spoiler:
 


Dernière édition par Syldrun Hayes le Dim 31 Oct - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypticarpg.forumactif.org
Trax Baxton

avatar

Masculin Messages : 30
Localisation : Arcadia
Emploi/loisirs : canonnier / pilote

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Sam 30 Oct - 20:53

Trax fut témoin de plusieurs choses surprenantes, la présence décalée, inoporturne d'une orpheline (?) prenant de haut l'officier, *Qu'est-ce qu'elle fait là ? Elle connaît le Commandant et le Capitaine ?*. Face à l'insolence de la gamine, celui-ci dut faire un effort pour se contenir même si rien ne semblait transparaître puis Harlock arriva. *Elle doit représenter un enjeu capital sinon, il y a bien longtemps qu'elle se serait pris une bonne gifle !*

Les deux hommes entamèrent une conversation pleine de gravité sur les événements pouvant affecter tout ce vivait dans le système solaire. De nouvelles responsabilités, un nouveau Destin que l'on pouvait construire à force de victoires, voilà ce qui se dessinait. Cela ne se ferait pas sans pertes mais ce qu'attendait Trax sortit de la bouche du commandant Hayes.

- "Alors que nous sommes en train de parler, huit vaisseaux armés de la République et deux cargos de transport "de ressources" sont actuellement en orbite autour de SSX tout en ayant activé leurs systèmes de camouflage afin de ne pas révéler la position de la station. Il est temps pour Arcadia de reprendre les mers étoilées mon ami. Nausicaa, connais-tu le plan de Harlock?"

*Ainsi la République va donc nous épauler ! ça va chauffer !*

Un petit sourire se dessina sur les lèvres du canonnier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Mar 2 Nov - 18:46

La réaction de la jeune fille ne plaisait pas à Nausicaa, et le Commandant Hayes devait s'en douter. Comme il le disait, il aurait tout le temps de lui apprendre à respecter ses ainés, lorsqu'elle serait à bord du RBS Arcania. Si cette jeune fille voudrait entrer dans les rebelles, il lui faudrait passer par la case, RBS Arcania avec le Commandant Hayes. Nawel se trouva amusée de cette pensées, elle ne sera pas la seule à être sous le joux du Commandant. Bon, il n'était peut-être pas si terrible que ça, il faut savoir reconnaitre ses torts, et l'expérience à bord de son vaisseau allait surmement être très enrichissantes. Autant tirer du positif d'une expérience. C'est ce qu'il y a de meiux à faire.

-Alors que nous sommes en train de parler, huit vaisseaux armés de la République et deux cargos de transport "de ressources" sont actuellement en orbite autour de SSX tout en ayant activé leurs systèmes de camouflage afin de ne pas révéler la position de la station. Il est temps pour Arcadia de reprendre les mers étoilées mon ami. Nausicaa, connais-tu le plan de Harlock ?

La demoiselle acquiesca. Les choses allaient se compliquer et devenait plus sérieuse, elle se raidit, en se remémorant le plan risquer du Capitaine Harlock. Elle esperait que tout irait pour le mieux, mais on est jamais sur d'un paln quelque qu'il soit et le risque existe toujours. Nausicaa était certaine qu'elle ne pourrait pas s'empêcher de se faire du soucis pour l'élu de son coeur, pendant qu'elle sera dans un autre vaisseau spatiale, qui, quelqu'il soit, quelques soient les armes, la puissance de feu qu'il est, n'égalisera jamais l'Arcadia. C'est un principe. Et ça elle n'en démordra jamais, même sur son lit de mort. Tochirô, cet inventeur de génie, à construit l'Arcadia dans un but précis. Toujours accompagner son ami Harlock dans les mers étoilés de l'espace. Et l'Arcadia possède une chose qu'aucun autre vaisseau ne sera jamais capable de posséder. Une âme. Celle de son créateur. Et c'est en cela qu'il survivra lorsque les autres seront à Terre. L'âme du vaisseau qui est lié à Harlock par une amitié sans faille.

- Oui, je les connais.

Elle n'estima pas utile de les rappelle surtout devant Aida qui n'était pas à proprement parler digne de confiance. Elle n'avait pas prouver être digne de cette confiance que les pirates s'accordaient mutuellement entre eux. les plans d'Harlock étaient simple, l'Arcadia se contenterait de maneuvre d'évitement pour rejoindre la Terre pendant que els autres vaisseaux feraient diversion. Mais voilà, Nausicaa voulait elle aussi aller sur Terre et aider les autres. Un Capitaine se devait de prendre des initiatives. Elle trouvera donc un moyen d'atteindre la terre coûte que coûte.

- Nous devrions nous rendre aux Hangars de maintenance, pour que certains rejoignent l'Arcadia et d'autres les vaisseaux armés de la République.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trax Baxton

avatar

Masculin Messages : 30
Localisation : Arcadia
Emploi/loisirs : canonnier / pilote

MessageSujet: Re: Pour la liberté!   Jeu 11 Nov - 20:32

Trax se sentait un peu "coincé"...A qui devait-il obéïr ? Harlock ? Nausicaa ? Tant que rien n'était définitivement arrêté, Trax prit l'initiative d'annoncer aux deux hommes : - Messieurs, je vais accompagner le commandant Nausicaa et préparer le matériel qui m'incombe. Je pense que vous avez beaucoup à vous dire et cela ne regarde que vous.

Trax salua militairement les deux officiers, bien qu'Harlock ne faisait sans doute plus partie d'aucune armée officielle mais c'était lui qui commandait l'Arcadia. Il s'adressa à Nausicaa :
- Mon Commandant, je vous accompagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour la liberté!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour la liberté!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour la liberté d'une reine [Dans Dras Leona]
» [MJ] Trinquons à la Téquilla pour la Liberté!
» Dansons et chantons pour cette liberté qui est précieuse [PV Kodaï]
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Un peu de liberté pour un cowboy et son fidèle destrier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalyptica RPG :: L'espace intersidéral :: Station spatiale rebelle SSX :: Plage, plaine et montagne artificielles-
Sauter vers: