Apocalyptica RPG

Apocalyptica RPG est un forum de jeu de rôle basé sur un univers de science fiction futuriste et sur celui de Leiji Matsumoto.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiche définitive d'Emeraldas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emeraldas

avatar

Féminin Messages : 5
Localisation : Aucune
Emploi/loisirs : Capitaine du Queen Emeraldas

MessageSujet: Fiche définitive d'Emeraldas   Ven 30 Oct - 19:42

Oh la la !... Je risque de mettre les pieds dans l'plat très souvent ! Bon, après ce que tu m'as écrit, j'ai commencé à pondre quelque chose, mais c'est pas fini et je veux pas aller plus loin dans mon récit si je me suis plantée. Alors, ci-dessous je t'envoie mon brouillon


http://www.dailymotion.com/video/xazbb8_mon-sommeil-est-leve_creationhttp://www.dailymotion.com/video/xazbb8_mon-sommeil-est-leve_creation

Mon sommeil est levé………………..

Bip bip bip…. bip….. Quel est ce bruit incessant qui me martèle la tête ?… Bip bip……. Bon sang ! C’que c’est agaçant !!!… J’ouvre les yeux à contre cœur et cette bulle d’eau qui me maintenait en sommeil artificiel éclate (tout comme mon cœur)… Pendant que l’eau s’échappe de mes poumons, mes souvenirs refont surface… Toshiro ! Toshiro !… Je me lève péniblement, et je chancèle, m’agrippant à une serviette plutôt poussiéreuse !!!!! Pouah !!!… Mais qu’est-ce que, qu’est-ce que ça veut dire ?!! L’entretien automatique n’a pas fait son travail ? Il est tombé en panne ?… C’est impossible ! C’est Toshiro qui a amélioré mon vaisseau ! Il l’a modernisé de façon à ce que je puisse tout gérer toute seule ! Tout est automatisé à l’extrême !… Bip bip… Oh suffit !!!!! J’ai suffisamment mal au crâne comme ça !… Mal partout d’ailleurs ! J’ai l’impression d’être la « Belle au Bois Dormant » !!!!!!…

J’enfile un peignoir et me dirige vers la console principale. J’éteint l’alarme… Ah c’que ça fait du bien !!!! Enfin le silence !… Ma vision tout comme mes gestes sont encore mal assurés… Mon cerveau aussi d’ailleurs !… Mais, combien de temps ai-je passée en hyper-sommeil ???… J’me sens tellement vieille !!!! Presque obsolète !… Et puis, j’ai faim !… Je m’apprête à quitter la salle de commandement lorsque je réalise que je n’ai pas pris connaissance du message… J’hésite à faire demi-tour, après tout, j’ai décidé de faire un voyage sans retour pour accompagné mon époux, pour l’éternité (Vers l’infini et au-delà ! ^^)… Je sais que si je prend réception de ce message, je vais me replongé dans le monde des vivants. Pourquoi ne pas retourner dans ma bulle vite fait bien fait ?! Le temps que je suis encore à moitié endormie…

Voilà, ma conscience a parlé et a décidé que je devais rebrousser chemin. Quelle plaie !!!!!... Mon index reste en suspension quelques secondes puis descend et appuie sur le bouton. Franchement, si je n’avais pas autant mal partout, je crois que c’est un poing rageur qui se serait violemment abattu sur l’interrupteur et les communications on n’en parlerait plus !… Critchhh critchh ! Infernal ce bruit ! Que des parasites ! Totalement inaudible !… Tout ce que je perçois c’est que c’est un S.O.S. !… Bon, le temps que la machine épure ce message, je vais aller enfiler quelque chose de décent et me restaurer...

Un délicieux fumet envahit mes narines,
Mon estomac gargouille et crie famine !
Accompagné d’un bon vin rouge chambré
Commence à me restaurer,... Du mal à avaler !…

Zuteeeeee !!!!!!! C’est pas vrai ! Impossible d’apprécier !… Tous ces souvenirs qui refont surface ! Tout se chamboule dans ma tête ! J’ai la gorge et l’estomac complètement noués !!!!!!!… Les larmes me montent aux yeux… Toshiro… Je me souviens, tout défile devant mes yeux… J’ai laissé Stellie au soin d’Albator et suis partie au bord du « Queen Emeraldas » pour accompagner mon « Compagnon de vie » vers la mort, sa nouvelle demeure...

- « Bonjour Votre Altesse ! Vous avez bien dormie ? 
- « Quoi ! »
- « Toutes mes excuses, ce n’était pas mon intention de vous effrayer. »
- « Effrayée tu dis ? Surprise serait plus juste. »

Pfffff ! J’l’avais complètement oublié celui-là ! VICTOR, l’Intelligence Artificielle, l’âme de ce vaisseau en quelque sorte… Lui et sa voix masculine, chaleureuse, un timbre beaucoup trop humain. Lorsqu’elle sort des hauts parleurs, je m’imagine presque avoir embarqué un amant que j’aurai oublié dans un placard… N’importe quoi ! Je m’égare.
- « Alors quoi d’neuf docteur ? »
- « Vous n’avez rien perdu de votre répartie, Votre Seigneurie ! »
- « Désolée Sieur Ordinateur mais remettons à plus tard nos joutes oratoires que nous affectons tant. Contenu et expéditeur du message je te prie. »... « Eh bien ! J’attends ! »
- « Navré Madame, j’y travaille tout en remettant le vaisseau fonctionnel »
-« Je vois, fais donc ça et me dérange pas pour des broutilles s’il te plaît. »…

Hum !… Sacré VICTOR ! :

V ecteurs
I nformatisés
C érébrales
T ransmissions
O bviennes
R adicalaires… Que de mots savants pour juste dire Intelligence Artificielle ! Enfin, c’est tout lui ça et le tout en abrégé forment VICTOR ! Ah lala !… Moi, je préfère :

V alet
I ntelligent
C aractériel
T oujours
O béissant
R edondant… Ça lui ressemble plus !… Mais ce que je préfère c’est le p’tit nom que j’lui ai trouvé : Bouton d’Or ! Il croit que ce sobriquet est dû au fait que son clavier principal a des touches métalisées et qu’il est une personnalité en or comme le métal précieux, indispensable en somme. C’est vrai qu’il n’a pas tort. Mais, si je lui ai donné ce quolibet, c’est en référence à un très très très vieux film. Quel était son nom déjà ? Star quelque chose. Dans lequel il y avait un robot doré, un robot de protocole… Et VICTOR m’y fait penser quand il prend ses grands airs et me donne de l’Altesse par ci, du Madame par là…

Bon, qu’est-ce qu’il fabrique ? Il commence à être long ! Je vais lui faire remarquer que ses compétences ont un peu perdues de leur… Non, faut pas pousser, je risquerai de le chagriner...

- « Eméraldas ? »
Eméraldas... C’est rare qu’il se montre aussi familier. Apparemment les nouvelles doivent être désastreuses…
- « Vas-y, je suis assise. Allez, dis-moi tout ! »
- « J’ai vérifié et revérifié des dizaines de fois et il n’y a pas d’erreurs possibles »…
- « Tu comptes me faire languir encore longtemps ! Accouche ! »
- « Ça fait deux siècles que nous dormons et errons à travers l’Espace ! »

Crackkkkkk ! Le verre à demi plein que je tenais et serrais de plus en plus fort se brisa. Je regarde négligemment le sang qui s’égoutte de mon doigt entaillé se mélanger au vin répandu sur la table. Un voile jaune descend devant mes yeux, mes oreilles bourdonnent et la voix de VICTOR me semble de plus en plus lointaine… Deux cents annéeeeees !

- « Madame ! Madame ! »

Lamentable, je suis lamentable ! A peine réveillée je replonge dans les bras de Morphée !… Ouille ! Je passe une main sur mon front. Bin voyons, j’avais pas assez mal au crâne comme ça, me voilà avec une belle bosse en prime ! C’est vraiment pas mon jour !

- « Ne vous relevez pas trop vite s’il vous plaît ! Vous avez perdu connaissance, dans votre chute votre tête a rencontré la table. Je vous ai fait conduire dans votre chambre et le robot médical à pansé vos blessures. »
- « Je vois… Bon, cette fois je ne tomberai pas plus bas! Finis ton rapport. Le message qu’est-ce que ça donne ?»
- « On y travaille. Je vous laisse, détendez-vous en attendant »
- « Hééé reviens ici ! »

Je retombe les bras en croix dans mon lit, les yeux rivés au plafond, je les ferme et retourne dans le passé… Un passé qui n’est pas si loin pour moi, comme si c’était hier…

Deux mois que j’escortais le cercueil de Tochiro. Les journées et les nuits étaient longues et se ressemblaient toutes. A part les heures passées à regarder mon époux derrière les hublots, je me repassais des vieux films, écoutais de la musique ou me plongeais dans un livre. J’aurais pu tricoter ou faire de la broderie, mais le seul point que je connaisse et le point de Croix… Manger, dormir… Jusqu’au jour où j’ai été tiré de mon lit par des alarmes assourdissantes et la coque du vaisseau qui hurlait, grinçait… Arrivée essoufflée sur la passerelle, mon regard s’empli de terreur… Devant moi se tenait un immense trou noir, nous étions sur le point d’être avalé. Le blindage ne tiendrait pas longtemps, nous allions être écrasés par cette terrible pression qui émanait de cette gueule terrifiante. « Non non Tochiro ! » Le convoi mortuaire fut aspiré… Et mon vaisseau qui luttait pour faire marche arrière. Mètre par mètre on s’éloignait de son attraction. Puis, tout d’un coup, le silence hormis le bruit des moteurs, mais la coque avait cessé de se plaindre. Je n’avais pas bougé d’un centimètre, les yeux rivés sur cette gueule immense. Pétrifiée j’étais, il avait disparu et moi je ne l’accompagnais plus, nos chemins s’étaient séparés. « VICTOR ! Change de cap ! ». Aucune réponse, plus qu’une solution, reprendre le contrôle manuel. Rien à faire, j’avais beau pianoter sur les touches frénétiquement, rien ne se passait. « VICTOR ! ». La rage au cœur, la peur au ventre, folle de douleur en m’imaginant que je ne le reverrai plus jamais, je sortis mon Cosmo Gun, le doigt sur la gâchette encore longtemps après qu’il n’en sortait plus de rayons, j’avais vidé la batterie… Tout autour de moi ça sentait le cramé, les fils fondus. Une grande partie des écrans et pupitres étaient endommagés. Malgré ça VICTOR restait muet et je n’étais toujours pas maître de mon vaisseau ni de ma destinée… Les larmes ruisselèrent sur mes joues, mes jambes ne me portaient plus, mes genoux rencontrèrent le sol brutalement. Abandon… Abandon du moi...

« Madame ? »
« Quoi ?! Du nouveau ? Qu’est-ce que tu m’veux, Traître ! Va à l’essentiel et fiches-moi la paix ! »
« Je vois, je dirai qu’en toute logique votre mémoire s’est réveillée. J’vous en prie, ne soyez pas si dure avec moi, ça me peine énormément. »
« Ecoutez le, ça le peine énormément ! Gardes pour toi tes sentiments artificiels ! Comment oses tu parler de peine ! Tu as désobéi à un ordre direct ! J’appelle ça de la mutinerie ! Un acte punit par la « Peine de Mort » !… Tu vois, c’était reculer pour mieux sauter ! Ton instinct de conservation ne t’aura fait gagner que deux siècles d’inactivation qui vont se terminer par ton extermination ! »
« Votre chagrin vous égare Madame... J’avais un ordre prioritaire, je ne pouvais m’y soustraire ».
« Bin voyons ! Vas-y rafraîchi moi la mémoire pour voir ! Hum ! Après tout un accusé a le droit de se défendre avant l’exécution de la sentence ».
« J’ai fait une promesse »…
« Co comment ?! »
« Vous savez, Tochiro a passé ses derniers mois à l’achèvement de ma création. Une véritable course contre la montre, contre la mort. Il tenait absolument à faire de ce vaisseau l’endroit le plus sûr pour vous, vous protéger de tout… Il y a laissé son âme en quelque sorte. Je suis son prolongement. Il m’a offert la vie, le moyen d’évoluer, de décider et, de faire et tenir une promesse… Vous protéger Madame, même contre votre gré. »
« Je vois, mais une question s’impose à présent… Puis-je te faire confiance ? Il ne peut y avoir deux capitaines à bord de ce vaisseau et je compte bien rester seule maître à bord. Il ne me vient aucune solution qui me le garantie et c’est un véritable dilemme, je ne peux manœuvrer ce mastodonte toute seule !… Bon, mettons cela de côté pour l’instant, d’ici à ce que l’on se pose sur une planète… J’aurai toujours le choix d’embaucher un équipage. C’est une option qui ne m’enchante guère ! »
« Madame, c’était une situation unique et je suis certain qu’elle ne se reproduira pas. »
« Ah oui ! Expliques ! »
« Votre action était pure folie, n’avait rien de raisonnable. C’était un suicide ni plus ni moins et cela ne se reproduira plus vu qu’il est parti, vos chemins sont différents maintenant. Son corps s’est dissout dans le néant mais son âme fait partie du Queen Eméraldas. Dorénavant, vous ferez tout pour le préserver et par la même, vous préserver. N’est-ce pas ? »
« Ouiiiiii ! Excellente déduction Monsieur Spock ! »
« Non, moi c’est VICTOR ! Votre fidèle serviteur… Je suis à votre service jusqu’à ce que je sois Hors Service. »
« Ah ah ah ! Ok, enterrons la hache de guerre ».

Le temps que je me réajuste et chausse mes bottes, un silence s’installa. Pas pesant, juste de soulagement. Je m’en voulais tout de même un peu de l’avoir traiter aussi rudement. Mais la souffrance qui s’était réveillée en même temps que ma mémoire, demandait à être partager d’une manière ou d’une autre. Pfffff ! Sûr que je ne suis pas égoïste ! Il a eu sa part ! Je l’ai blessé et j’en suis désolée. Malgré tout, il est vrai que son refus d’obtempéré m’a sauvé la vie mais va falloir que je trouve une parade au cas où. Je ne peux pas laisser cette menace planée au-dessus de ma tête, or de question que dans un cas critique je me retrouve impuissante à gouverner le Queen parce que VICTOR aura jugé que je ne suis pas apte à commander. Totalement EXCLUS !!!…

« Dis-moi VICTOR, la dernière chose que je me rappelle d’avant mon réveil c’est un immense trou noir et je te parle pas du Trou Noir qui a avalé Tochiro… Tu peux m’éclairer un peu ? »
« Après avoir dépensé plus de 60% de notre énergie pour nous dégager et nous mettre hors de portée, et, après vos tirs intempestifs, quasiment tous les systèmes se sont arrêtés, même les vitaux. L’oxygène s’est fait rare d’où votre perte de conscience. J’ai pu tant bien que mal vous faire transporter jusqu’à la bulle d’hyper-sommeil. Le reste des équipements allaient lâchés, j’ai fait réparés les plus urgents, mis toutes les batteries en recharge automatique et me suis mis en veille. »
« Oui ! Et pourquoi un si long silence ? Les batteries étaient pleines depuis longtemps ! Pourquoi ? »
« Il y a deux raisons à cela. La première, je me suis demandé ce qu’à vos yeux vaudrait la peine de vous ramener et vous replonger dans la réalité, vous dont le dernier souhait était de… Enfin, vous voyez. Et, le seul motif valable était Stellie c’est ce que je me suis dis. Alors, je me suis programmé pour sortir de mon sommeil dès qu’une communication mentionnerait le prénom de votre fille. Et, la deuxième, je ne me sentais pas le courage de vous affronter, d’assister et d’être spectateur de votre douleur, je n’aurais su y faire face, je n’avais aucun remède… Enfin bref, on peut dire que je me suis comporté en lâche… Même Traître comme vous l’avez dit. »
« Oh suffit ! Enlève moi ce regard de chien battu !… Je m’excuse, ça te va ? Ne refais plus jamais ça ! C’est moi qui donne les ordres ici et c’est moi qui décide ! Est-ce que c’est clair Monsieur l’Ordinateur. »
« Très clair Madame, ça ne se reproduira plus JAMAIS ! Madame. »
« Bien. Et une dernière chose, maintenant j’exige que tu m’appelle Capitaine. Je ne veux plus de Madame. CAPITAINE ! Ce qui est ce que je suis et de plus ça devrait t’empêcher de me materner mais plutôt de suivre mes ordres AU PIED DE LA LETTRE !… Sommes-nous sur la même longueur d’ondes maintenant Victor ? »
« Vous avez la rancune tenace Mad… Capitaine. »
« Et toi des neurones plutôt lentes Ordin… Victor. Bien,, ceci étant dit, il serait temps de voir d’où ce message provient, je doute qu’il s’agisse de ma fille n’est-ce pas ? »
« C’est peu probable effectivement . Alors, Capitaine que faisons-nous ? »
« Tâchons de savoir d’où ça provient, on prendra la direction du signal. Allez, en route pour la passerelle !"
"Attention où vous met...!"
« Oh désolée ! Je n’vous avez pas vu ! »
« Bip bibibip !!! ». Je venais de shooter dans un petit robot ménager chargé de nettoyer les sols et me faire enguirlander par ce grignote-poussière. Susceptible la p’tite bête !… D’ailleurs en n’y regardant de plus près, toute la coursive qui menait à la salle de commandement était remplie de toutes sortes de robots vaquant frénétiquement chacun à leur tâche respective. Il y en avait de toutes les tailles, de toutes les formes, des silencieux et d’autres beaucoup moins. Fallait que je fasse attention où je mettais les pieds, conseil interrompu qu’avait voulu me donner Victor. Bon, si je voulais arriver à la passerelle sans encombre, je me devais de me montrer plus attentive à mon environnement et un peu moins plongée dans mes pensées et réflexions.

« Mais c’est quoi tout ce remue ménage !"
« Que voulez-vous Capitaine, deux siècles sans maintenance, y’a du travail à rattraper ! »


Dernière édition par Emeraldas le Jeu 12 Nov - 13:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/lilanoir
 
Fiche définitive d'Emeraldas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soko le Hutt [fiche définitive]
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalyptica RPG :: Le jeu :: Fiches des personnages-
Sauter vers: