Apocalyptica RPG

Apocalyptica RPG est un forum de jeu de rôle basé sur un univers de science fiction futuriste et sur celui de Leiji Matsumoto.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Trax Baxton (présentation)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trax Baxton

avatar

Masculin Messages : 30
Localisation : Arcadia
Emploi/loisirs : canonnier / pilote

MessageSujet: Trax Baxton (présentation)   Ven 24 Sep - 2:07

-Nom et prénom : Baxton, Trax

-Faction jouée : Rebelles d’Atlantis

-Race : Humain

-Description physique : Son teint est légèrement hâlé, de par son patrimoine génétique. Ses yeux sont noirs ainsi que ses cheveux, coupés courts. Sa silhouette est un peu émaciée à cause de la malnutrition dont il a souffert. Il mesure 1,88m pour 72 kg et est imberbe.

Description psychologique : Trax a l'âme d'un survivant, l'esprit et le corps aux sens aiguisés à cause d'un développement de son instinct de conservation. Quand on naît en milieu hostile, on se doit de devenir fort sinon...Trax est déterminé, loyal envers ceux qui lui ont fait confiance. Il a beaucoup souffert de la perte de ses parents et est animé par une volonté inébranlable de faire disparaître tout ce qui ressemble à la Confédération, surtout ses institutions et représentants.

-Âge : 25

-Background : Je suis né à Paris, du moins là où se dressait l’ancienne capitale Française.

Mes parents, Eiser et Edna Baxton, autrefois en poste dans les rares universités encore accessibles, furent démis de leurs fonctions juste avant ma naissance, quand ils refusèrent de se conformer aux nouvelles méthodes pédagogiques pour formater l’esprit des étudiants qu’on leur confierait.

Mes parents déchus de leurs droits, privés de logement et de leurs ressources mais prévoyants, préparènt leur fuite grâce à certaines de leurs amitiés encore fidèles. Mon père put ainsi s’approprier d’anciennes cartes achetées au marché noir sur le réseau des égouts de Paris et les sous-sols de la capitale. Né sous terre, dans un abri de fortune, je m’habituais très vite à l’obscurité et petit à petit, d’autres vinrent nous rejoindre, refusant l’oppression Confédérale.

Nous formâmes une communauté soudée grâce à un même idéal, n’attendant qu’une bonne occasion de quitter nos cachettes et nous enfuir loin de la Terre devenue un enfer, ne serait-ce que pour rejoindre le Synox où tous étaient traités de manière égale. Au fur et à mesure que je grandissais, un nom revint souvent à mes oreilles, « Herlock ». Un héros encore trop lointain naviguant et combattant en homme libre, pour nous insuffler son esprit de résistance et entretenir notre espoir.

J’avais à peine dix ans que je me décidais à être plus assidû dans mes études lors des classes improvisées par mes parents et des autres personnes ayant eu le bonheur d'avoir bénéficié d'une instruction de qualité. Ils nous dispensèrent la lumières de leurs enseignements, en Français, anglais, sciences et mathématiques. Au fil des années, les quelques livres disponibles qu'ils purent sauver devinrent insuffisants pour satisfaire ma future vocation d’ingénieur et pour cela, certains adultes volontaires, se risquèrent au dehors pour racheter ou troquer des éditions depuis fort longtemps disparues.

Après plusieurs incursions sans histoire, mon père fut dénoncé, capturé et torturé ainsi que d’autres membres du groupe. J’avais vingt-cinq ans depuis peu, j’étais désespéré car il avait voulu sortir à ma place…Je compris ultérieurement qu'il voulait non seulement me protéger mais me réserver un avenir meilleur ! Rejoindre Herlock me semblait la seule alternative possible à une capture imminente. Nous attendîmes le retour de mon père, pendant plusieurs semaines mais un jour, la nouvelle de son execution fut annoncée, dès lors, les quelques familles présentes se réunirent et choisirent de tenter leur chance.

Nous nous concertâmes et chacun tenta une sortie, certains se dirigèrent vers l’ancien astroport d’Orly, d’autres partirent en direction du Sud, les rivages de méditerranée permettant une fuite plus aisée vers l’Afrique, nous, nous choisîmes la voie maritime, grâce à un dinghy de fortune, parcourant les méandres des égouts jusqu’à la Seine, voyageant de nuit, étant plus à l'aise en milieu nocturne, nous cachant le jour au gré des berges touffues.

J’avais le pressentiment que plus je m’éloignerais de Paris, plus nos chances augmenteraient. Malheureusement, les militaires Confédérés utilisaient aussi des infrarouges pour surveiller les zones fluviales et leurs raids nous causèrent de lourdes pertes, notamment la mort de ma mère que je dus abandonner avant que leurs patrouilles ne nous tombent dessus.

Guettant les rares véhicules parcourant les routes dévastées, j’embarquais clandestinement à bord d’un transport qui ne tarda pas à s’arrêter dans l’ancienne base militaire du Havre (Normandie) devenu un centre de fret spatial secondaire afin de soulager les astroports principaux. Une fois à bord, je dus faire preuve de célérité afin de rejoindre l’espace habitable de la cabine de pilotage car la soute n'était pas pressurisée. Dieu merci, le système de bord ne pris pas en compte un excédent de 70kg.

Le décollage fut une expérience douloureuse car n’étant pas équipé de combinaison anti-g, je ne pus que m’évanouïr. Je me réveillais en apesanteur, des hommes en scaphandre, dont une tête de mort ornait le plastron, s’approchèrent pour me rendre mes esprits pendant que d’autres, tenaient l’équipage en joue, les délestant de leur cargaison de blé (ce que j’appris plus tard)

Une fois à bord de leur vaisseau, j’appris qu’ils faisaient partie de l’Atlantis ! je leur racontais mon histoire, comment j’avais survécu sous terre, la disparition de mon père, notre fuite, la mort de ma mère…Je m’écroulais en sanglots, épuisé.

Quand je fus enfin remis, le maître à bord vint me voir personnellement et me demanda où je voulais être débarqué…j’allais lui dire "Synox" mais je lui confiai que sur Terre, son nom était synonme d espoir, de lutte, de dignité et que désormais c’étaient les seules choses que je voulais défendre.

Le capitaine ne dit rien, il se retira me laissant seul. Cette méditation fut rompue au bout d’une demi-heure, un bâtiment ennemi, sans doute alerté par le transporteur auparavant abordé, vint à notre rencontre pour une confrontation. Il commit l’erreur de venir seul, je sortis de la cabine et rejoignais comme je pus la passerelle où le capitaine donnait ses ordres pour une attaque en règle.

La manœuvre adroitement executée, l’entraînement de l’équipage et de son adresse au tir transformèrent le croiseur Confédéral ,après quelques furieuses bordées réciproques, en une épave rougeoyante. Harlock me demanda si j’étais prêt à le rejoindre, je lui dis alors : plus que jamais ! Je trouvais enfin ma place en tant qu’assistant canonnier et pilote auxilliaire à bord des Spacewolfs. Depuis, je revis en tant qu’homme libre.

Le sacrifice de mes parents ne fut pas vain car ils m’ont permis de m’échapper de cet enfer et ma responsabilité est que d’autres s’en échappent ! Rapidement, après un examen médical poussé à bord de l'Atlantis, on me fit passer des tests, l'ordinateur central m'affecta au poste de canonnier au vu de ma facilité visuelle à percevoir les détails dans un espace faiblement éclairé. Distinguer un vaisseau spatial sur un fond d'écran sombre au milieu des étoiles fait partie de mon avantage, par contre, je suis obligé de porter des lunettes polarisées en pleine journée, jusqu'à ce que mes yeux se réhabituent à la lumière du jour.

Pendant les semaines qui suivirent mon incorporation, je me familiarisais avec les simulateurs de vol, pressentant qu'un jour, cela serait utile au capitaine et à la défense de l'Atlantis, désormais mon second foyer et famille.




IRL : J'aime beaucoup Albator et suis très heureux qu'il existe ENFIN un forum rpg à son sujet...J'ai les plans de l'Atlantis, des dessins et images des Spacewolfs (chasseurs embarqués). Albator fait partie du monde de mon enfance, ayant visionné les épisodes Albator 78 et 84, mon âge IRL est de 41ans. J'ai connu Albator 78 dès l'âge de 11ans, et Albator 84, étant adolescent. Longue vie au capitaine Albator, longue vie à l'Atlantis et à son équipage !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Trax Baxton (présentation)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalyptica RPG :: Le jeu :: Fiches des personnages-
Sauter vers: