Apocalyptica RPG

Apocalyptica RPG est un forum de jeu de rôle basé sur un univers de science fiction futuriste et sur celui de Leiji Matsumoto.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un appel d'aide : Annexe II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syldrun Hayes
Admin
avatar

Masculin Messages : 71
Date de naissance : 24/12/1786
Age : 230
Emploi/loisirs : Commandant du RBS Arcania

Caractéristiques
Initiative:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Un appel d'aide : Annexe II   Mar 18 Aoû - 13:39

Le RBS Arcania venait de passer la frontière républicaine. C'était un croiseur léger filiforme à la proue en demi pyramide. Sur le pont supérieur se trouvaient des tours en escaliers les unes plus hautes que les autres. Trois tourelles de trois canons lasers lourds surmontaient certaines des tours. Deux autres étaient fixées au pont inférieur. A la proue se situait un canon radiant laser à cadence de tir rapide destiné à éliminer les plus gros chasseurs adverses et des canons jumelés à ions en tourelle. Vingt quatre postes de DCA étaient répartis sur les ponts supérieur et inférieur et vingt batteries de canons lasers standards étaient dissimulés derrière des sabords sur bâbord et vingt autres sur tribord. Deux réacteurs à impulsions propulsaient le vaisseau et deux autres, à distorsion, permettaient d'atteindre la vitesse lumière et ainsi voyager entre deux points extrêmement rapidement.

Le commandant Syldrun Hayes se tenait derrière la barre, le visage dur, sondant le vide intersidéral. Ses officiers et seconds étaient également présents sur la passerelle. Une multitude d'écrans muraux à interface tactile tapissait les murs et une dizaine d'hommes et femmes, sylvidres, humanoïdes et cyborgs, pianotaient sur les écrans, surveillant les quantités d'énergie, les radars et les autres systèmes potentiellement importants. Cinq panneaux de contrôle étaient également présents. Un sur chaque côté de la barre, deux devant celle-ci et un dernier un peu en arrière sur la droite. Un immense écran était installé sur le mur qui faisait face à la barre. Disons plutôt une vitre extrêmement résistante qui permettait de voir ce qu'il se passait devant et qui avait les même capacités qu'un écran.

"Timonier Kayle, les réacteurs à pleine puissance. Impulsions neuf. Exécution."
"A vos ordres."


L' qui se situait au poste avant gauche, la timonerie, s'était retourné un instant avant d'exécuter les ordres. Il appuya sur deux touches tactiles et fit glisser son doigt vers le haut sur une bande colorée. Instantanément, les réacteurs répondirent, propulsant l'Arcania à une plus grande vitesse.

"Numéro Un, à quelle distance somme nous de Delys I ?"

L'officier, qui était une sylvidre, tenant le poste de contrôle à la droite de la barre consulta ses écrans, pianota quelques secondes sur le clavier tactile puis répondit :

"Encore environ trois cent quarante mille spatio-kilomètres Commandant."

Syldrun acquiesça d'un hochement de tête. Il aimait bien son commandant en second. Elle était très sympathique et très efficace. Et belle aussi... Le commandant sourit à cette pensée puis referma la porte donnant sur les possibles impliquées. Il avait choisi ses officiers non pas en fonction de leur race puis de leurs compétences comme le faisaient bien des capitaines, mais uniquement en fonction de leurs talents. Ainsi, le timonier et l'officier médical du vaisseau étaient humains. L'officier de science était un humanoïde particulièrement sympathique et au sens de l'humour extrêmement pointu. Le capitaine de corvette chargé de la tactique était cyborg pour ses facultés à rester calme et à avoir des réflexes rapides dans n'importe quelle situation. L'officier d'ingénierie en était un également. Enfin, le capitaine de frégate ou encore, second du Commandant, et le poste de conseiller étaient assurés par des sylvidres.

Il n'y avait pas non plus de sexisme. Les hommes étaient aussi présents que les femmes, que cela soit dans les postes de tirs, la salle des machines, les équipes médicales, les canonniers ou encore les équipes de sécurité et d'abordage. Deux cent soixante-douze membres d'équipage regroupant toutes les races connues par l' en ce moment et les deux sexes équitablement. Syldrun était extrêmement fier de son équipage qui était extrêmement efficace. Le commandant fut tiré de ses pensées par l'intervention de l'officier de science :

"Commandant Hayes, on nous appelle."
"Ouvrez le canal. Sur écran monsieur Files."
dit calmement Hayes.
"La communication n'est pas nette. J'ai pu la nettoyer un peu mais elle est de très mauvaise qualité." reprit l'officier dénommé Files.

Son supérieur acquiesça. L'image apparut sur l'écran central dévoilant l'image d'une jeune femme que Syldrun reconnut instantanément. Des interférences brouillaient l'image et la communication mais on pouvait encore discerner le sens. D'un pas feutré, il se dirigea vers le poste de timonerie en faisant claquer ses bottes.

"Ici l'Arcadia, vaisseau de Capitaine Harlock. Répondez je vous prie... Ici l'Arcadia..."

Sa voix était étranglée pour une quelconque raison. Ce n'était pas normal.

"Monsieur Files, veuillez déterminer précisément la provenance de cet appel."
"A vos ordres, commandant."


Puis Hayes reporta son attention sur l'écran. Il s'éclaircit la voix et dit aimablement :

"Nausicaa... Que se passe-t-il? Vous avez l'air anxieuse."

Le commandant fut interrompu par l'officier de science qui lui indiqua les coordonnées de la provenance de l'appel. Il semblerait que l'Arcadia soit dans la station spatiale SSX. Mais alors pourquoi n'avaient-ils pas détourné de l'énergie de la station pour alimenter leurs postes de communication? Il écarta cette question de on esprit et reprit la parole :

"Allez droit au but, vu la qualité de la communication, je pense que nous ne pourrons pas vous garder en contact très longtemps."

A la réponse du commandant, on aurait dit qu'un énorme étau avait relâché sa pression en voyant l'expression de Nausicaa virer de nouveau au beige. Mais elle reprit vite contenance comme s'en aperçurent les officiers qui l'en félicitèrent intérieurement. La voix parvint aux radios, non sans crépitements, grésillements, bruits désagréables et interférences :

"Ici Nausicaa. Nous vous sollicitons un peu de votre temps pour vous parler de la menace de la confédération des Kohl qui pourrait avoir des répercussions sur la Terre et même sur l'univers. La confédération de Kohl veut dominer, coloniser la Terre. Nous connaissons mal leurs objectifs. Peut-être veulent-ils l'anéantir. Lorsqu'ils auront dominé la Terre et tué les derniers rebelles, ils s'en prendront à votre planète. Ils détruiront vos villes, ils brûleront vos fermes et vos récoltes. Les Kohls torturerons vos femmes et tuerons vos enfants. Si, vous tentez de vous rebeller, de résister, les confédéraux vous tueront jusqu'au dernier."

Il y eut une courte pause. Un sourire amusé était apparu sur pratiquement toutes les lèvres mais certains semblaient indignés par des propos aussi violents. La voix reprit :

"Ce sera un carnage. Ce sont des fous assoiffés de sang. Ils vous délesteront de vos familles. Et abandonner tous ces enfants innocents dans les orphelinats de guerre comme Stellie, la nièce du Capitaine, n'est pas envisageable. L'orphelinat pourrait être attaqué et incendié à tout moment, c'est trop dangereux! Il faut aller les aider. Les emmener en un lieu sûr. Ils ne méritent pas de mourir. Notre première tentative s'est révélée infructueuse. Mais les modifications sur l'Arcadia sont en passe d'être terminées, nous serons aptes au combat. Si vous combattez à nos côtés, vous entrerez dans l'histoire, les autres peuples loueront votre courage et votre témérité. Vous aurez une grande renommée. Le commerce de votre planète prospèrera. Si vous attendez que les confédéraux débarquent sur votre planète, vous aurez moins de temps pour organiser votre défense, vous aurez moins de vaisseaux et vous serez moins forts.

L'Arcadia possède une grande puissance de feu et les dernières technologies de pointe. C'est un bon vaisseau à ne pas négliger. Et si nous les attaquons par surprise, ils mettront du temps à riposter. Ce qui sera en notre avantage. La planète Terre mérite d'être sauvée tout comme ces enfants dans les orphelinats. Si nous nous battons pour elle c'est parce qu'elle le mérite. Tomber entre les mains de ces hommes serait injuste. Il existe encore des hommes censés. Pour eux, nous voulons nous battre. Pour tous ces innocents victimes des Kohls. Vous devez nous aider, vous, et d'autres capitaines. Pour le bien de l'univers. Seuls, nous ne parviendrons pas à sauver les orphelins. Avec votre aide ce sera envisageable. Voyez, nous, nous battons pour une noble cause. Ce serait pour nous un honneur de vous comptez comme alliés."


La tirade terminée, la jeune femme reprit son souffle.

"Elle aurait battu le record d'apnée si elle l'avait tenté!" lança Files de sorte à ce que sa réplique n'atteigne pas les micros.

L'équipage éclata de rire et son commandant également. Cela parvint au micro par contre mais ce n'était pas un rire méchant. Ce n'était pas le genre des habitants de la République. La notion de moquerie avait été mise à part désormais. Seule la recherche de l'évolution, de l'avancée technologique et d'une utopie parfaite avait pris place au sein des esprits. Syldrun s'en félicita intérieurement puis répondit sans cacher son amusement mais dans un ton grave également. Un paradoxe étrange.

"Vous en faites un peu trop Nausicaa. Je sais à quel point Stellie est importante pour Harlock. J'en ai discuté avec lui. Je veux bien vous aider à la récupérer. Mais je vais vous donner un conseil. Nous avons eu un différend avec la Confédération il y a quelques années. Sachez bien que nous ne l'avons pas oublié et que nous nous attendons à ce qu'il nous assène un coup de massue. Nous ne vous soutiendrions pas s'il n'y avait pas d'incident diplomatique. Sit vis pacem para bellum. Afin de préserver notre paix et notre République, nous avons du nous militariser. Ne vous en faites pas pour nous. Des patrouilles sur nos frontières nous permettent de sonder les intentions des confédérés.

Si ce n'était pas moi, mais un autre officier, il vous aurait ri au nez comme je l'ai fait, mais il vous aurait raccroché au nez. Je vous connais assez vous, votre capitaine et votre équipage pour savoir que la situation est désespérée pour que vous avanciez des arguments aussi peu probables. Nous vous rejoindrons près de SSX dès que nous aurons livré notre cargaison de scientifiques. Hayes, terminé."


Le canal fut fermé et l'image disparut. Le commandant se tourna vers son timonier :

"Allez! Au travail! On a une cargaison à livrer! Numéro un, je vous laisse la passerelle. Je vais dans mon bureau contacter l'amiral Drüsk pour faire un rapport."

La sylvidre acquiesça avec un sourire charmeur... qui ne laissa pas Syldrun insensible. Il lui rendit son sourire puis disparut à travers une porte grise automatisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypticarpg.forumactif.org
 
Un appel d'aide : Annexe II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Appel à l'insurrection.
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalyptica RPG :: L'espace intersidéral :: Espace du gouvernement Ecotopique-
Sauter vers: