Apocalyptica RPG

Apocalyptica RPG est un forum de jeu de rôle basé sur un univers de science fiction futuriste et sur celui de Leiji Matsumoto.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un appel d'aide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre d'équipage



Masculin Messages : 10
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Un appel d'aide   Sam 15 Aoû - 19:53

Le contremaître marchait dans les larges couloirs de l'Arcadia. Il n'était pas bien grand et une barbe mal rasée commençait à grignoter sa mâchoire. Les cheveux retenus en arrière par un bandana violet foncé arborant le crâne de la bannière de la liberté, il commençait à se faire vieux lui aussi. D'un démarche chaloupée, il se dirigeait vers le poste de contrôle à la recherche d'une quelconque présence humaine. Il n'avait pas envie d'utiliser le système de déplacement automatisé. Il avait tout simplement besoin de bouger. Il passa ses doigts sur le métal repeint du couloir et pensa aux aventures à venir.

Il arriva bientôt à un corridor perpendiculaire et prit à gauche. Une porte automatisée et blindée s'ouvrit devant lui et, dès qu'il l'eut franchie, se referma dans un léger bruit de compression. Puis, tout en marchant d'un pas modéré, il commença à siffler un air que la petite Stellie lui avait appris à l'ocarina. Bon, il n'en avait pas systématiquement un sur lui mais aimait bien siffler cet air qui lui rappelait de bons souvenirs et des aventures passées. Il eut un léger sourire et, relâchant son attention du couloir, il heurta la porte de la passerelle qui avait refusé de s'ouvrir. Un léger rire émana de la salle de l'ordinateur central. Un rire enjoué qui caractérisait bien le sens de l'humour du vieil ami du capitaine.

Le contremaître étouffa un juron et se tenant le nez et en jurant dans sa barbe. La porte s'ouvrit et il entra. Il regarda par les lucarnes les différents robots de maintenance qui s'affairaient à réparer les dégâts infligés à l'Arcadia. Le vieux matelot eut un sourire satisfait. Des bruits de pas retentirent ensuite dans son dos. Il se retourna et vit la frêle silhouette du second de son capitaine dans sa combinaison fushia foncée avec un ceinturon maintenant en place un pistolet laser de fort belle conception. Le contremaître adressa un signe à Nausicaa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Dim 16 Aoû - 11:44

J'avançais d'une démarche mal assurée dans les couloirs de l'Arcadia en ressassant mes pensées : " Sois tranquile, je compte y arriver ! "
En suis-je vraiment capable ?
Le souvenir de la petite Stellie si mignonne avec son ocarina me redonna le courage nécessaire. Ce n'est pas le moment de flancher.
Et, surtout je ne voulais pas qu'Albator se fasse autant de soucis. Ainsi perdue dans mes pensées, je manquais de ne pas remarquer le contremaitre qui m'adressait de grands signes :

- Bonjour contremaitre ! Les réparations avancent bian ? Aurais-tu le tempas de parler à Alfred d'une possible modification des laséros-canons ? Je dois retourner à mon poste, J'ai quelques petites choses à faire. Il faudra que je me connecte à l'ordinateur central de l'arcadia.... Tu voulais me dire quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre d'équipage



Masculin Messages : 10
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Dim 16 Aoû - 14:58

Le contremaître adressa un large sourire à Nausicaa en acquiesçant d'un hochement de tête. Les réparations avançaient, en effet, à vitesse grand V. Les robots conçus par le concepteur de la station SSX étaient diablement efficaces. Dès lors qu'un androïde repérait une anomalie dans le blindage d'Arcadia, il prévenait ses confrères qui se précipitaient sur la brèche munis de chalumeaux et autres outils plus compliqués les uns que les autres. Malheureusement, c'aurait été trop beau si ces droïdes pouvaient réparer les dégâts internes. Du coup, c'était lui qui vérifiait l'état de la salle des machines et des postes de tirs. Quant aux ordinateurs, c'était l'intelligence d'Arcadia qui s'en occupait. C'était qu'il trouvait quand même du temps pour lui faire une farce ce bougre d'ordinateur!

En entendant parler des améliorations concernant les laséros canons, son sourire s'élargit encore plus. Mais il n'avait pas trouvé Alfred de la journée, aussi il se contenta de répondre :

"Non, il n'est pas dans le vaisseau et j'ai passé ma journée enfermé ici. Je crois qu'il est parti assembler ses maquettes dans ses quartiers."

Le contremaître demeura interdit quelques instants. Puis il releva la tête et regarda Nausicaa :

"Tu ne crois pas que le capitaine a l'air très fatigué en ce moment? Ca fait plus de cinq jours qu'il n'a pas fermé l'oeil. Et il refuse de se reposer. Tu ne sais pas ce qu'il se passe par hasard?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Dim 16 Aoû - 16:58

Après la question du contremaitre, j'acquiescais en silence. Evidemment que je le savais. Il fallait être aveugle pour ne pas s'en rendre compte, mais j'hésitais à lui faire part de mes projets....

-C'est vrai que le Capitaine ne va pas bien, Il n'a pas le moral. Je pense que laisser Stellie dans un orphelinat de la Confédération le rend malade.... Il se fait tout simlplement du mauvais sang pour elle ! Et il a peur de ne pas réussir a la sauver.... Stellie est le point faible d'Albator. Si les Confédéraux le savait, ils n'hésiteraient pas à s'emparer de la petite.

Je restais songeuse un moment puis je lui exposa mon idée de contacter les différents dirigeants de la République Corporatiste pour qu'ils nous apportent leur aide.

-Contremaitre, je pense essayer de convaincre les dirigeants Corporatiste de rejoindre notre cause..... En essayant d'argumenter, breff de les convaincre ! Je vais employer tout les arguments à ma portée, la destruction de leur système politique, l'anéantissement de leurs villes ..... Quitte parfois à exagérer. Je vais les contacter par radio intergalactique en essayant de trouver la bonne fréquence. Lorsque j'aurai réussie à les convaincre d'une manière ou d'une autre. Ils voudront à tout pris ce joindre à nous ! Cela leur paraîtera nécessaire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre d'équipage



Masculin Messages : 10
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 12:22

Le contremaître comprit instantanément la situation de son capitaine. Stellie était encore prisonnière d'un orphelinat de la Terre. Et au vu de la folie qui y régnait, il était normal que Harlock se fasse du souci pour la petite. Il l'aimait bien, elle lui avait appris à jouer de l'ocarina il y a longtemps. Des larmes vinrent à se former sur le coin des yeux du vieil homme. Il était facilement ému et s'il avait appris une chose avec le capitaine, c'était qu'il fallait laisser la liberté d'expression de ses propres sentiments lorsqu'il était nécessaire de le faire.

Il se ressaisit soudainement en entendant les plans de Nausicaa. Le contremaître fronça légèrement les sourcils. Croyait-elle vraiment réussir à faire manoeuvrer toute une flotte pour récupérer une petite fille? Elle était très compétente et diplomate, mais de là à convaincre tout un gouvernement d'envoyer des centaines d'hommes et femmes se battre contre la Confédération pour le simple caprice d'un capitaine était pour le moins difficile à avaler. Toutefois, elle avait raison sur un point : le jour où la Confédération s'éveillerait, elle déclencherait une invasion de grande envergure de tous les systèmes encore libres. La République avait besoin d'alliés comme les rebelles en avaient besoin. Nausicaa l'avait envisagé... enfin, si elle ne l'avait pas fait, le contremaître serait prêt à lui exposer sa théorie. Mais il avait confiance en l'intelligence de la jeune femme. D'un ton perplexe, il lança :

"Nausicaa, tu crois vraiment réussir ton coup? La flotte républicaine est réputée pour, d'abord, être une flotte de commerce appuyée par des petites flottilles de vaisseaux lourds. Et puis la République Corporatiste tient absolument à garder ses valeurs pacifistes. Il n'entrera jamais dans un conflit ouvert contre la Confédération. Enfin, cela me semble improbable. Par contre, il y aura au moins un officier qui pourrait t'être utile. C'est le commandant Syldrun Hayes du RBS Arcania. Il a souvent conversé avec notre capitaine concernant la politique et leurs aventures passées. Si la République ne se mobilise pas, lui le fera... Je l'espère."


Oui... Il se souvenait encore du visage buriné de Syldrun Hayes. Ce commandant avait mené de nombreuses opérations diplomatiques avec les humanoïdes et d'autres encore contre des pillards de l'espace s'attaquant sans cesse aux convois de marchandises républicains. C'était un homme bon et il avait un grand coeur. La seule différence entre lui et Harlock? L'un porte un uniforme et se bat pour une nation, l'autre se bat pour l'humanité. Il se souvenait également que ce commandant était quelqu'un de sensible et qu'il ne le cachait jamais. Le contremaître se dirigea alors vers un poste de contrôle en faisant signe à Nausicaa de le suivre.

"Je vais t'aider à contacter ce Hayes. Il va sûrement falloir booster les systèmes de communications car le système Synox est assez éloigné d'ici. Et peut être que Hayes est en mission donc croisons les doigts. Je te laisse faire, je reste derrière toi pour t'aider dans ta quête."

Un sourire illumina le visage du contremaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 14:19

J'esquissa un petit sourire, le contremaitre doutait de mes qualitées persuasives. J'avais préparé ce que je pense leur dire. J'ai envisagé le problême sous toutes les coutures. Si, ils ne se soumettaient pas à mes arguments, ce commandant serait vraiment sans coeur. Je me frottais les mains avec satisfaction, et rejetais mes cheveux en arrière. Portée par une tranquile sérénité, je plantais mon regard dans celui du contremaitre :

-Ne te fais aucun soucis, si le gouvernement ne veux pas me suivre dans notre combat, ce commandant Syldrun ce joindra à nous, je l'espère. Je te remercie de ton aide, elle me sera très précieuse.

Je commençais à pianoter sur les touches du clavier en tentant désespérément de joindre le commandant Syldrun. Lorsque je doutais de pouvoir lui parler...

-Ici l'Arcadia, le vaisseau du Capitaine Albator. Me recevez vous ? .... Ici l'Arcadia....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre d'équipage



Masculin Messages : 10
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 15:33

Des crépitements sur le réseau se firent entendre. On ne distinguait aucune voix. Uniquement des grésillements désagréables. Le contremaître commença à taper sur quelques touches sur le clavier adjacent. Un petit bruit de confirmation retentit. L'homme approuva d'un hochement de tête puis dit à Nausicaa :

"J'ai ouvert un canal vers la salle des machines. Je m'y rends tout de suite pour essayer de t'avoir le maximum de puissance... enfin ce qu'il en reste en tout cas. Les systèmes de batteries ont été sérieusement endommagées donc je ne peux rien te promettre. Garde ce canal ouvert. Tu me tiendras au courant du fonctionnement de cette radio."

Le contremaître adressa un dernier signe à la jeune femme puis s'élança à grandes enjambées vers la porte de la timonerie... qui refusa une nouvelle fois de s'ouvrir. Le vieil homme s'écrasa une nouvelle fois comme une vulgaire mouche sur une vitre. En se relevant, il frappa du pied et jura en toutes langues. Le même rire enjoué retentit dans tout le vaisseau. Le sas s'ouvrit finalement et le chef mécanicien courut de plus belle vers la salle des machines. Les parois vertes claires et les lumières défilaient sur les côtés et au dessus de lui. Sa respiration commençait à s'accélérer et il sentit son coeur battre de plus en plus vite. De la sueur commença à perler sur son front et un poing de côté commençait à le faire plier en deux. C'était tout à fait inutile de courir, il le savait bien! Mais il aimait se mettre dans une situation d'urgence au cas où, un jour, une situation critique se profilerait.

Les portes blindées s'ouvrirent puis se refermèrent dans des bruits de compression des pistons automatisés. Il descendit une première trappe puis s'engouffra dans un nouveau couloir. Il sauta sur un poteau afin de se laisser glisser jusqu'à deux étages plus bas. Finalement, il déboucha sur un dernier couloir puis sur la porte de la salle des machines. C'était une impressionnante salle regorgeant de turbines et d'accélérateurs. La plupart des postes de commandes étaient désertés par leurs occupants habituels, trop occupés à aller boire un verre ou se reposer. Il bondit sur un siège, saisit un casque opérateur et rejoignit le canal qu'il avait ouvert. Une image nette de Nausicaa se matérialisa sur la partie supérieure gauche de l'écran. Il hocha la tête afin de dire qu'il la recevait parfaitement. En pianotant quelques secondes sur le clavier, il commença à redistribuer l'énergie des batteries endommagées aux systèmes importants tout en prenant soin de garder une bonne partie pour les radios de communications intergalactiques. Il pressa le bouton d'exécution et tira sur une manette à sa droite. Il commença à parler dans le micro :

"J'ai distribué plus 40% de l'énergie restante dans les radios, je ne crois pas que ça suffira mais je préfère ne pas gaspiller toute l'énergie d'Arcadia. Ca marche?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 16:43

Je pianotais frénétiquement sur mon clavier..... En attente d'une réponse qui je l'espère ne saurait tarder. En attendant que le contremaitre me parle, j'essayais de décripter ses grésillements inaudibles qui finalement ne m'apportaient rien. Cela mettra le temps qu'il faudra mais j'arriverai à le joindre c'est une certitude, ce n'est qu'une question de temps. Je saisis le micro à portée de main :

- Ici l'Arcadia du capitaine Harlock me recevez-vous ? Ici....

Après maintes tentative innéficaces je me résolue à attendre que le contremaitre distribue l'énergie restante dans les radios de l'Arcadia.... En attendant mes pensées divergèrent vers Emeraldas, la femme pirate.... On avait plus de nouvelle d'elle depuis bien longtemps. Etait-elle seulement encore vivante ? Si seulement elle était là, les confédéraux n'aurait qu'a biens se tenir.....La voix du contremaitre résonna. Les batteries rechargées peut-être pourrais-je joindre le commandant Syldrun....
Les grésillements commençèrent à se tairent, et des éclats de voies retentirent dans le pièce :

- Contremaitre je pense que ça devrait aller, des éclats de voies me parviennent. Ce n'est pas très clair mais on approche du but !

Je me branchais su la fréquence de ses ondes.

- Ici le vaisseau du capitaine Harlock, me recevez-vous ? Répondez je vous pris ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre d'équipage



Masculin Messages : 10
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 18:06

Le contremaître fronça des sourcils lorsque les lumières du navire commencèrent à clignoter. Il consulta les réserves d'énergie restante et estima que la radio ne pourrait fonctionner que pendant encore dix minutes, ce qui était très peu. Il fit passer le message à Nausicaa qui acquiesça d'un hochement de tête. Les turbines commençaient à faiblir et la lumière scintillante qui en émanait et qui suffisait à elle seule à éclairer toute la pièce faiblissait à vue d'oeil. Dix minutes ne suffiraient pas. Il fallait encore booster les radios. Le contremaître consulta la liste des systèmes encore opérationnels et qui pompaient le plus de jus. Il n'y avait que les postes de radios, les systèmes de survie élémentaires et l'ordinateur central qui a fermé de son propre chef tous les ordinateurs internes hormis ceux de la timonerie et de la salle des machines. Si des améliorations étaient à faire, le vieil homme plaiderait d'abord pour une augmentation des capacités d'énergie ou installer un autre noyau central. Les systèmes d'armements passeraient après.

Les lumières commençaient à faiblir à vue d'oeil et l'écran sur lequel apparaissait Nausicaa commençait à se brouiller petit à petit. Elle ne parlait pas. A croire qu'elle n'avait toujours pas réussi à capter la liaison avec la République Corporatiste. Il n'aimait pas l'idée de devoir booster encore les radios au détriment de l'éclairage interne et des systèmes d'aération. Il fallait nettoyer ces communications et ces voix qui pour le moment étaient tout simplement incompréhensibles. Le contremaître émit un léger soupir en tirant les manettes. Instantanément, toutes les lumières s'éteignirent et la ventilation commença à s'arrêter. Une jauge verte commença à se remplir à environ un quart de sa longueur. Cela représentait l'énergie totale libérée par l'arrêt des systèmes de survie. Ils n'en avaient pas besoin pour le moment à l'intérieur de la station... mais tout de même! Tout le jus fut redistribué aux postes de communications intergalactiques. Il ne restait plus à espérer que cela tiendrait le coup.

Le contremaître se précipita devant son écran et bondit sur sa chaise. Il pianota quelques secondes sur son clavier et parla dans son micro :

"J'ai fait tout ce que je pouvais faire. La communication devrait être plutôt bonne mais cela se fait au détriment de l'éclairage. Je pense que cela tiendra environ vingt minutes."

Puis il coupa son écran afin d'économiser le peu de batterie qui restait. Après avoir vérifié que tout était en ordre, le contremaître rejoignit la passerelle en courant à toutes jambes. Sa respiration se fit haletante lorsqu'il arriva devant la porte de la timonerie. Il ne se laissa pas prendre au jeu de l'ordinateur et ouvrit les commandes d'ouverture manuelles. Le sas s'ouvrit et il courut rejoindre Nausicaa.

"Alors?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Officier Républicain



Masculin Messages : 6
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 18:13

*Transmission radio provenant du spatioport de Synox I*



****Crépitements****

"Ici le capitaine de corvette Grant du spatioport de Synox I. Nous re (crrrr) vons difficilement votre transmission. (crrrr) Vous êtes de l'Arcadia? (crrrrrrr) Que voulez-v... nous dire? A vous." dit une voix constamment brouillée par des échos ou des grésillements.

La voix s'éteignit dans un gargouillis de crépitements incessants.


Dernière édition par Officier Républicain le Lun 17 Aoû - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 18:34

Après avoir reçu la premiere réponse des officiers républicain. Je me sentis soulagée, au moins nous avons réussi à les joindres, c'était déjà cela de gagné. Il ne restait plus qu'a les convaincre. Je désirais parler au commandant, pas au sous-officier. Je devais réussir à me le passer. Sinon tout ses efforts aurait été vaint.

-Contremaitre, j'arrive à leur parler, j'ai déjà reçu une réponse. La transmission n'est pas au top mais ça devrait aller .... Merci de vos efforts, je pense pouvoir essayer de les contacter. Ne vous inquiétez pas, les 20 minutes suffiront largement.
Si ils ne veulent rien entendre, nous devrons aller chercher le Capitaine mais je ne pense pas en arriver là. Il coopéreront, enfin je l'espère.


Je repris instantanément la transmission en tentant d'améliorer la qualitée de la fréquence des ondes radio.

- Ici l'Arcadia, nous souhaiterions parler au commandant Syldrun. Nous savons qu'il est doit-être difficile de lui parler. Il doit être en mission ou occupé mais c'est de la plus haute importance. Il en va de la survie de plusieurs milliers de personnes.
Nous voudrions lui parler au plus vite. La confidentialitée de nos propos nous empêche de vous en dire plus.
Je vous pris de nous croire. Nous avons besoin de lui parler dans les plus bref délais. A vous.


La transmission est des plus mauvaise. Je tenta néamoins de lui exposer ma requête. Mes joues me brûlait et mes yeux s'embuèrent , que se passerait-il si il refusait de nous le passer. Je ne tarderais pas à le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Officier Républicain



Masculin Messages : 6
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 19:19

*Transmission radio provenant du spatioport de Synox I*



****Grésillements****

"Ici Grant, j'ai été (crrrr...) l'officier tactique du commandant Hayes. Faites pa (crrrr...) er votre message. Nous le transmettrons dès que po (crrrr...) ible au commandant Hayes. Vous ne devriez rien avoir à (crrrr...) cacher. Nous soutenons les rebelles à l'aide de munitions, de nourriture et de cachette. Cela nous permet de mener la lutte contre cette dictature sans pour autant nous lancer dans un co (crrrr...) lit ouvert. Nous aimerions (crrrr...) faire confiance tota (crrrr...) ment mais les temps sont durs en ce moment. Le président est sur le qui vive et notre flotte patr (crrrr...) sur nos frontières. Syldrun Hayes est en ce moment même à l'autre bout des ter (crrrr...)oires de la République près de la frontière bordant les espaces tenus par l'Ecotopie afin de mener une équipe de scientifiques républicains sur Delys I où les centres de recherches battent leur plein."

La communication fut brouillée par une série d'interférences générant grésillements et crépitements sur le canal.

"Vous pouvez, une nouv (crrrr...)fois, nous transmettre vos deman (crrrr...) et nous les ferons passer au commandant. Grant, terminé. A vous."

Les interférences revinrent de plus belle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 20:24

Cela n'allait pas du tout, mon message devrait être transmis de vive voix ... pour qu'il veule dire quelque chose..... Sinon il perdrait toute sa force. Ce ne serait que des lignes dans un courier qu'il oublierait de lire... Qui pourrait rester des heures ou des années sur son bureau. Evidemment qu'ils soutienent les rebelles, je le savais déjà. Mais je voulais absolument lui parler de vive voix. Je baissa le son de la communication pour ne pas être entendue pas Grant et, indécise je me tournais vers le contremaitre.

- Crois-tu que je puisse insister? Une communication vers la frontière bordant les espaces tenus par l'Ecotopie vers Delys serait-elle possible? qu'en penses-tu ? Si ce n'est pas possible nous devrons nous résoudre à lui laisser un message... Mais nous ne sauront pas quand la réponse nous parviendra et le temps est compté, on ne peut pas se le permettre. Il faudrait vraiment que l'on puisse parler avec lui directement. Mais si on insiste j'ai bien peur que l'officier Grant nous laisse complètement en plan en pensant qu'on lui fait perdre son temps.... Si tu crois que l'on peut communiquer avec le commandant Hayes sur Delys je crois que ce serait la meilleur solution. Ainsi il écouterait ce que l'on doit lui dire et sa réponse serait immédiate... Où en somme nous avec les réserves d'énergie de l'Arcadia ?

Ces officiers supérieurs qui ne font confiance à personne ont le don de m'ulcérer. Mon cerveaux réflèchissait à pleine vitesse pour trouver une solution que tardait à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre d'équipage



Masculin Messages : 10
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Lun 17 Aoû - 20:39

Le contremaître avait assisté à l'échange entre Nausicaa et cet officier Grant. Il avait l'air hautain ce qui déplut fortement au vieil homme. Mais il était normal qu'en ces temps troubles, la sécurité passe avant toute chose. Cependant, il trouvait le dirigeant de la République bien lâche de ne pas vouloir affronter frontalement la Confédération. Se servir des rebelles était intelligent mais timoré également. Le chef mécanicien laissa échapper un long soupir puis lorsque son supérieur lui adressa la parole. Il réfléchit un instant. Toute la lumière avait été coupée et les systèmes d'aérations également. Cela faisait cinq minutes seulement qu'ils échangeaient des paroles totalement inutiles pour sauver Stellie.

Il alla sur un écran près du poste de tir et consulta l'énergie restante. Pas beaucoup. Il secoua la tête en lançant d'un ton désolé :

"Au vu des réserves qu'il nous reste et de la distance qui nous sépare de la frontière républicaine et écotopiste qui est d'environ soixante milliards spatio-kilomètres, nous pourrions établir une connexion durant trois minutes au maximum. Et encore, il faudrait avoir de la chance et avoir la communication directement."

Le contremaître gratta sa barbe mal entretenue puis conclut :

"Insister est inutile et laisser un message ne nous laisse pas le choix que d'attendre longuement une réponse. Mais la patience est une vertu donc cela ne me dérangerait pas. Par contre, je ne sais pas si Harlock pourrait le supporter. Tentons le coup. Essayons d'attraper Hayes au vol. Je vais moduler les systèmes de communications en privilégiant la portée plutôt que la durée. Tu devras être concise et efficace Nausicaa. Trois minutes passent très vite!"


Le vieil homme avait totalement confiance en la jeune femme... mais elle était encore jeune et avait encore certaines notions à apprendre. Il était sûr qu'elle deviendrait un excellent capitaine après avoir appris à garder la tête froide bien qu'elle soit déjà très bien réfléchie. C'était un espoir auquel le contremaître s'accrochait. En effet, plus la rébellion disposerait de vaisseaux, plus la lutte pourrait être efficace. En attendant, ce n'était pas ce qui comptait. Le plus important était de moduler les postes de communications. Ce brusque retour instinctif à la réalité le fit éclater d'un rire joyeux que Nausicaa ne comprit pas tout de suite. Il tapota sur quelques touches et donna le signal à son supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Mar 18 Aoû - 11:27

3 minutes. C'est le temps dont je disposais pour convaincre un commandant de faire confiance à un équipage de corsaire de l'espace. Et, de lui prêter main forte pour renverser les Kohls et sauver Stellie. Ce n'était pas de très bonne augure.Je me sentis défaillir. 3 minutes. C'était à la fois long est extrèmement court. En tout cas suffisamment long pour avoir le tempas de le convaincre de nous aider. C'était jouable. Et puis je n'avais pas le droit d'échouer. Comme disais le contremaitre Harlock ne le supporterait pas. Chaque jour qu'il passe dans cette oasis de l'espace le rend un peu plus angoissé. Et Stellie....
Il n'était pas question de l'abandonner. Je pris le temps de respirer avant de répondre au contremaitre :

- Biens, tentons notre chance. J'espère avoir suffisamment de temps. Reste à savoir si l'Arcadia tiendra le choc.... Prépare toi à établir la communication. Il faut que la transmission soit la plus claire possible.

Je me préparais à envoyer mon message :

- Ici, l'Arcadia, vaisseau de Capitaine Harlock. Répondez je vous pris.... Ici l'Arcadia....

La gorge nouée et la voix étranglée, je m'éfforçais d'afficher une tranquille assurance. Tandis que le contremaitre tentait plus ou moins bien de dissimuler son anxiétée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syldrun Hayes
Admin
avatar

Masculin Messages : 71
Date de naissance : 24/12/1786
Age : 230
Emploi/loisirs : Commandant du RBS Arcania

Caractéristiques
Initiative:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Mar 18 Aoû - 13:43

***Transmission provenant du RBS Arcania***

****Grésillements****

"Nausicaa... Que se passe-t-il? (crrr...) Vous avez l'air anxieuse."

Il y eut une pause.

"Allez droit au but, vu la qualité (crrr...) de la communication, je pense que (crrr...) ne pourrons pas vous garder en contact (crrr...) longtemps."

La transmission fut interrompue pendant quelques secondes à cause des interférences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypticarpg.forumactif.org
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Mar 18 Aoû - 14:24

Le soulagement d'avoir entendue la réponse du commandant s'estompa vite. Je devais le convaincre Pour me remotiver, j'imaginais Harlock et Stellie. Je regardais le contremaitre qui me rendit mon regard et d'une voix pleine d'assurance, je me lança :

-Ici Nausicaa. Nous vous sollicitons un peu de votre temps pour vous parler de la menace de la confédération des Kohls qui pourrait avoir des répercussions sur la Terre et même sur l'univers.

La confédération des Kohls veut dominer, coloniser la Terre. Nous conaissons mal leurs objectifs. Peut-être veulent-ils l'annéhantirent. Lorsqu'ils auront dominé la Terre et tué les derniers rebelles, ils s'en prendront à votre planête. Ils détruiront vos villes, ils brûleront vos fermes et vos récoltes. Les Kohls torturerons vos femmes et tuerons vos enfants. Si, vous tentez de vous rebeller, de résister, les confédéraux vous tueront jusqu'au dernier. Ce sera un carnage. Ce sont des fous assoifés de sang. Ils vous délesteront de vos famille.Et, abandonner tous ses enfants innocents dans les orphelinats de guerre comme Stellie, la nièce du Capitaine, n'est pas envisageable. L'orphelinat pourrait être attaqué et incendié à tout moment c'est trop dangereux. Il faut aller les aiders. Les emmener en un lieu sur. Ils ne méritent pas de mourir. Notre première tentative s'est révélée infructueuse. Mais les modifications sur l'Arcadia sont en passe d'être terminée, nous seront apte au combat. Si, vous combattez à nos côtés, vous entrerez dans l'histoire, les autres peuples louerons votre courage et votre témérité. Vous aurez une grande renommée. Le commerce de votre planête prosperera.Si, vous attendez que les confédéraux débarquent sur votre planête, vous aurez moins de temps pour organiser votre défense, vous aurez moins de vaisseaux et vous serez moins forts. L'Arcadia possède une grande puissance de feux et les dernières technologies de pointes. C'est un bon vaisseau à ne pas négliger. Et, si nous les attaquons par surprise ils metteront du temps à riposter. Ce qui sera en notre avantage.La planête Terre mérite d'être sauvée tout comme ces enfants dans les orphelinats. Si nous nous battons pour elle c'est parce qu'elle le mérite. Tomber entre les mains de ses hommes serait injuste. Il existe encore des hommes censés. Pour eux nous voulons nous battre. Pour tous ses innocents victimes des Kohls Vous devez nous aider, vous, et d'autres capitaines. Pour le bien de l'univers. Seuls, nous ne parviendrons pas à sauver les orphelins. Avec votre aide ce sera envisageable. Voyez, nous, nous battons pour une noble cause. Ce serait pour nous un honneur de vous comptez comme alliés.


Suite à ma déclaration enflammée, un silence pesant s'installa. Je levais des yeus embués de larmes et j'attendis la réponse du commandant Syldrun. Le coeur gonflé d'espoir. Mais la peur d'avoir échouée me tenaillait. Le contremaitre se tenait aussi crispé à côté de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syldrun Hayes
Admin
avatar

Masculin Messages : 71
Date de naissance : 24/12/1786
Age : 230
Emploi/loisirs : Commandant du RBS Arcania

Caractéristiques
Initiative:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Mer 19 Aoû - 14:58

***Transmission provenant du RBS Arcania***


***Crépitements***

Un rire éclata de la radio. Non pas un rire méprisant, ni moqueur. Juste un rire sincère qui ne cachait pas l'amusement du commandant Hayes. Les interférences ponctuaient la conversation de grésillements et de crépitements... Mais c'était sûrement devenu une habitude pour les deux interlocuteurs.

"Vous en faites un peu trop Nausicaa. Je sais à quel point Stellie est importante pour Harlock. J'en ai discuté avec lui. Je veux bien vous aider à la récupérer. Mais je vais vous donner un conseil. Nous avons eu un différend avec la Confédération il y a quelques années. Sachez bien que nous ne l'avons pas oublié et que nous nous attendons à ce qu'il nous assène un coup de massue. Nous ne vous soutiendrions pas s'il n'y avait pas d'incident diplomatique. Sit vis pacem para bellum. Afin de préserver notre paix et notre République, nous avons du nous militariser. Ne vous en faites pas pour nous. Des patrouilles sur nos frontières nous permettent de sonder les intentions des confédérés.

Si ce n'était pas moi, mais un autre officier, il vous aurait ri au nez comme je l'ai fait, mais il vous aurait raccroché au nez. Je vous connais assez vous, votre capitaine et votre équipage pour savoir que la situation est désespérée pour que vous avanciez des arguments aussi peu probables. Nous vous rejoindrons près de SSX dès que nous aurons livré notre cargaison de scientifiques. Hayes, terminé."


L'image du commandant disparut et la radio fut coupée par manque d'énergie.

Vers l'annexe II : Annexe II
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypticarpg.forumactif.org
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Jeu 20 Aoû - 13:57

Nausicaa se redressa sur sa chaise. Pour qui cet Hayes la prenait-il ?! Même si son rire était franc, elle ne le trouva que plus déplacé. "Il m'a manqué de respect songea t-elle. Mais bon, laissons cela de côté, l'essentiel c'est que nous avons de nouveau une chance de sauver la petite Stellie." Mais lorsqu'elle se leva, l'irritation était perceptible dans sa voix.

- Bien, contremaitre, il viendra c'est l'essentiel. Mais je n'ai pas supporté son rire.... Pour qui se prenait-il?
Allons anoncer au capitaine la réussite de notre mission....


Elle se tourna vers le contremaitre :

- Qu'en penses tu ?

Nausicaa déglutit péniblement. Elle n'avait vraiment pas envie d'entendre la réponse du contremaitre même si celle-ci était necessaire, ne serais-ce que pour son équilibre personnel.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre d'équipage



Masculin Messages : 10
Emploi/loisirs : P.N.J / N.P.C

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Jeu 20 Aoû - 16:21

Durant la conversation, le contremaître avait froncé les sourcils en entendant le rire de l'équipage du RBS Arcania. Nausicaa avait raison, ce commandant s'était montré irrespectueux envers eux. Cependant, savoir qu'ils avaient un allié était quelque chose à ne pas négliger. Aussi, le vieil décida de ne pas s'en occuper franchement. Cela ne devait pas être une moquerie intentionnelle. Enfin... il l'espérait. Les questions de son supérieur le prirent au dépourvu. Il ne cacha pas sa surprise puis répondit d'un ton qui ne dissimulait pas une certaine irritation :

"D'après ce que je sais, le commandant Hayes est un vétéran de la flotte républicaine et s'est toujours montré cordial avec notre équipage lors de ses précédents visites en tant que représentant de la République. Il a mené de nombreuses missions et on peut s'attendre à ce qu'il soit légèrement condescendant mais je suis sûr que ce n'est pas le cas. C'était un rire franc qui n'était pas moqueur. J'ai trouvé ton argumentation directe et forte pourtant... Je ne sais pas, il doit être habitué à ce genre d'appel de "détresse"."

Lorsque Nausicaa déglutit, le contremaître écarquilla les yeux en s'approchant d'elle. Il avait l'air inquiet par ce soudain vomissement.

"Oh. Tu vas bien? Ne t'inquiète pas et ne le juge pas trop vite. Tu ne le connais pas vraiment. Ce serait immoral de le juger comme ça... Comment il te connaît bien? Je ne sais pas. Il semblerait que notre capitaine se soit longuement entretenu au sujet de l'équipage et des talents de chacun avec le commandant Hayes. Il n'est pas si condescendant que cela tu sais? Lors de sa dernière visite, il a demandé à ce que deux de ses hommes soient accueillis au sein de l'équipage de l'Arcadia afin d'apprendre en compagnie de Harlock et a suggéré à notre capitaine s'il voulait envoyer deux de ses hommes au sein du sien. Il concède donc qu'il n'est pas le meilleur et qu'il a encore à apprendre, lui et son équipage. Reste ici, je vais aller chercher le capitaine... mais je crois qu'il ne va pas tarder. Il n'aime pas rester loin de son vaisseau trop longtemps." conclua-t-il, pressé de changer de sujet.

Le contremaître avait déjà beaucoup parlé avec Hayes et le trouvait sympathique bien qu'un peu cynique quelques fois. Il allait lui en toucher deux mots lorsque le commandant embarquerait sur l'Arcadia comme à son habitude afin de discuter avec Harlock. Mais ce sentiment était gâché par la présence de ce parasite qu'était l'irritation causée par le rire de l'équipage du RBS Arcania. Cette désagréable sensation de se sentir inférieur était là et elle ne voulait pas partir. Malgré tous les efforts du monde que le contremaître faisait pour oublier cela, il n'y avait rien à faire. Il avait beau être un peu vieux, il avait quand même sa fierté! Alors qu'il était perdu dans ses pensées, la porte menant à la timonerie s'ouvrit et des bruits de bottes retentirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlock

avatar

Masculin Messages : 29
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Arcadia

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Jeu 20 Aoû - 16:31

Harlock venait de franchir le sas menant à la timonerie, drapé dans sa cape noire. Il s'était demandé pourquoi il faisait si sombre dans ce vaisseau mais ne tarda pas à trouver la réponse allant dans la salle de l'ordinateur qui le lui expliqua. Ses pensées vagabondèrent et n'arrivaient jamais à se détacher de Stellie. Cela lui fendait le coeur de voir la pauvre petite au sein d'un orphelinat tenu par des hommes assoiffés de sang et belliqueux. Encore une fois, il se retint de verser des larmes. Le capitaine passa à côté de son fauteuil et sauta du haut de la petite plateforme sur laquelle la barre était installée. Tous les postes de contrôles étaient vides hormis deux, occupés par un petit et une jeune femme mince et grande.

Bientôt, il parvint à côté d'eux et s'aperçut que Nausicaa avait dégluti. Il sentit une boule se nouer au niveau de son ventre. Avait-elle échoué ou était-elle malade? Le capitaine écarta cette dernière possible en se souvenant que son second était en parfaite santé il y avait quelques heures. Il lui posa la main sur l'épaule et lorsqu'elle lui montra son visage pur, Harlock lui offrit un large sourire. Elle allait bien, juste qu'il a dû se passer quelque chose durant la demande d'aide de la jeune femme et les représentants de la République. Ses yeux se posèrent sur le contremaître qui secoua la tête puis écarta les mains en signe d'impuissance.

"Que s'est-il passé Nausicaa? Ils viendront?" demanda Harlock d'une voix douce et posée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Jeu 20 Aoû - 19:26

Nausicaa sursauta lorsqu'elle sentit la main du Capitaine sur son épaule. Elle se sentait mieux à présent que son malaise s'était estompé. Elle leva les yeux vers Harlock et, la premiere chose quelle vit était son visage anxieux. Elle le gratifia d'un grand sourire. Malgré sa paleur, elle était heureuse d'avoir réussi avec l'aide du contremaitre. Si, elle pouvait voir le visage d'Harlock se détendre. Ce serait une réconpense amplement suffisante.

-Capitaine, nous avons réussi à contacter le commandant Hayes. Ce ne fut pas de tout repos. Mais, grâce au contremaitre nous avons pu communiquer suffisamment longtemps avec lui pour le convaincre de nous porter assistance. Il sera donc des notres. Hayes viendra dès que possible nous rejoindre à la station SSX. Nous avons un allié pour sauver la petite Stellie. Nous pouvons de nouveau espérer la tirer des mains de ces fous.

Nausicaa s'adossa confortablement dans son siège et croisa les bras. Elle tentait d'ignorer le fait que ce Syldrun lui à manqué de respect. Et elle ce dit que finalement il n'était peut-être pas comme elle l'imaginait. Et, surtout elle ne voulait pas inquieter Harlock pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlock

avatar

Masculin Messages : 29
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Arcadia

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Jeu 20 Aoû - 22:01

Le capitaine sourit en entendant la bonne nouvelle. Ainsi c'était le commandant Hayes qu'elle avait contacté. Un bon choix. C'était un capitaine plutôt compétent et extrêmement malin. Il saurait déjouer les plans confédéraux et avec son aide, aucune flotte ne pourrait venir à bout de l'Arcadia et de l'Arcania. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas revu. Et même dans l'immensité de l'espace, des capitaines se respectaient et se parlaient. Il l'aimait bien cet officier républicain. Harlock aurait souhaité en avoir plus mais les temps étaient durs pour tous et il devait se préoccuper des priorités. Son sourire devint plus franc lorsqu'il vit son second faire semblant comme si de rien était alors qu'elle devait être fichtrement mal à l'aise. Mais il avait appris à respecter le silence des autres et tôt ou tard, Nausicaa viendrait le lui dire.

Ses yeux se portèrent sur le sol. Le contremaître était déjà allé cherché de quoi nettoyer. Harlock sourit largement lorsqu'il revint avec un seau d'eau et une serpillère. Il lui adressa un signe que le vieil homme rendit en souriant.

"Nausicaa, laissons le contremaître travailler. Je vais aller chercher Alfred pour lui parler des modifications à apporter. Viens avec moi. Ensuite, j'irai me détendre... enfin j'essaierai." lança le capitaine.

Il savait parfaitement qu'il n'arriverait pas à se détendre mais il fallait rassurer son équipage sur son état. Il n'y avait rien à craindre. Il était juste un peu tourmenté par la pensée de laisser Stellie entre les mains des confédérés. Elle était encore si jeune... et elle devait vivre un enfer atroce. Ces patrouilles de la milice, les exécutions retransmises en direct et surtout, surtout les discours incessants de Kohl qui hurlait ses ordres, ses menaces et sa gloire à travers le monde entier. Les discours étaient retransmis en direct par des mégaphones situés partout dans toutes les villes. Harlock ne pourrait jamais supporter d'entendre la voix de ce dictateur à longueur de journée. Il espérait surtout que la petite ne s'était pas laissée influencer par les médias et cette voix qui semblait divine.

Il commença à sortir de la timonerie et attendit son second.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa O'Connor
Admin
avatar

Féminin Messages : 88
Localisation : Ombre de la Mort
Emploi/loisirs : Capitaine de l'Ombre de la Mort

MessageSujet: Re: Un appel d'aide   Ven 21 Aoû - 11:04

Quand Nausicaa vit le capitaine sourire, elle se doutait bien qu'il se faisait encore du soucis pour Stellie. Mais maintenant nous avons une chance de la sortir de cet enfer, cela devrait le rassurer. La folie des Kohls pouvait s'étendre bien au-delà de toutes nos pensées. Ces hommes aimaient faire souffrir lles autres. Il prenaient plaisir à soumettre les peuples et à établir une dictature impitoyable.Mais ils auront une belle surprise quand ils verront l'Arcadia et l'Arcania les attaquer. cette pensée la fit sourire intérieurement. Après avoir aider le contramaitre à nettoyer, elle rejoingnit d'une démarche assurée le capitaine. Et lui souria largement. Il n'avait plus son air anxieux, "surement pour nous rassurer" pensa t-elle.

- J'arrive Capitaine.

Et elle le suivit dans les couloirs de l'Arcadia. Lorsqu'il passèrent devant la cuisine, elle courut chercher deux verres et une bouteille de vin.

- Pour vous aider à vous détendre, dit-elle tandis qu'ils reprirent leur marche.


La suite pour Harlock et Nausicaa : Une maquette en taille réelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un appel d'aide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un appel d'aide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Appel à l'insurrection.
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalyptica RPG :: L'espace intersidéral :: Station spatiale rebelle SSX :: Hangar de maintenance-
Sauter vers: